Evan Huffman remporte la 4e étape du Tour de Californie, Majka reste leader

L'Américain Evan Huffman (Rally Racing) a remporté mercredi la 4e étape du Tour de Californie (WorldTour), après s'être glissé dans une échappée de début de course avec une poignée d'autres coureurs.

L'échappée a (partiellement) tenu jusqu'au bout, permettant à Huffman, 27 ans, de s'imposer au sprint à Santa Clarita, devant son coéquipier Rob Britton et le Néerlandais Lennard Hofstede (Sunweb).

Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) a quant à lui sprinté en tête de peloton, terminant 6e. Le Polonais Rafal Majka conserve le maillot jaune de leader du général à l'issue de la journée de mercredi.L'étape du jour se terminait par une arrivée en zone plate, après 159,5km sans grandes difficultés. Il était attendu que la victoire se joue au sprint.

Une échappée s'est formée relativement tôt dans la course, avec Evan Huffman, Rob Britton (Rally Racing), Martin Elmiger (BMC), Matthias Le Turnier (Cofidis), Lennard Hofstede (Sunweb) et Gavin Manion (UnitedHealthcare). Le groupe s'est réduit à 5 concurrents, et a grappillé jusqu'à 10 minutes d'avance, le peloton mettant du temps à se réveiller.

Avec peu de soutien, ce dernier a trop tardé à réduire la marge laissée aux échappés. La collaboration, laborieuse, combinée à la formation de bordures sous les coups de pédale du Team Sky et de Bora-Hansgrohe ont fini par le morceler, mais sans succès. A 5 km de l'arrivée, il est devenu évident que l'échappée du jour était la bonne, avec une dynamique efficace maintenue jusqu'au bout parmi les 5 coureurs. A 500m du finish, Huffman s'est lancé, parvenant à se maintenir malgré la distance.

Il a franchi la ligne d'arrivée juste avant son coéquipier, le Canadien Rob Britton. Le peloton a sprinté pour la 6e place, 13 secondes après le vainqueur. Sagan maintient le maillot des points, Majka conservant le jaune. Le Polonais compte deux secondes d'avance sur George Bennett. Jonas Van Genechten (Cofidis), premier Belge, s'est classé 13e de l'étape.

Vendredi, une étape pénible attend les coureurs, qui devrait exiger des favoris de sortir quelques atouts. 

Les félicitations d'Evan Huffman

"Je suis content pour ce garçon", a lancé Peter Sagan, tout en affirmant ne pas comprendre la tactique des autres équipes.

"Les deux derniers jours, nous avons travaillé dur avec l'équipe", estime le champion du monde. "Aujourd'hui, nous avons fait les choses un peu plus calmement. Beaucoup d'équipes ont été surprises en constatant que l'échappée avait pris autant d'avance si rapidement, on savait que ça allait devenir difficile de la reprendre, et on n'y est pas arrivé. Nous avons essayé, mais nous n'avons pas eu beaucoup de soutien. Je ne comprends pas la tactique des autres équipes, mais c'est la course, quelqu'un d'autre gagne, c'est chouette pour lui. Nous avons encore bien roulé pour tenter de le rattraper, mais ça n'a pas fonctionné, c'est la vie".

Pour le reste, le Slovaque s'amuse en Californie. Depuis le début de sa carrière, il est un habitué de la course, ce que ses 16 victoires d'étapes prouvent amplement. "Hier, nous avons encore fait un barbecue avec l'équipe. L'ambiance est bonne. Non, je n'ai rien cuit moi-même sur le barbecue, j'étais trop occupé avec les messages, et les autres choses qu'un coureur doit faire après une course", a-t-il rigolé.

Son coéquipier Rafal Majka conserve quant à lui le maillot jaune, avec deux petites secondes d'avance sur le Néo-Zélandais George Bennett, mais il admet avoir eu du mal. "J'en ai bavé, aujourd'hui", dit-il. "J'ai été un peu abattu par le premier coup de chaud. Cela roulait moins bien que les autres jours, mais heureusement j'ai une bonne équipe qui m'entoure, et cela change quand même beaucoup. J'espère que j'aurai de nouveau de meilleures jambes jeudi".

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir