Dopage: L'UCI met en garde les équipes

"Chaque intervention (de ma part) est un avertissement", a résumé Pat McQuaid qui n'a pas voulu s'appesantir sur les détails de son intervention sur le dopage au cours de cette journée consacrée à différents sujets.

Le président de l'UCI a seulement ajouté que de nouvelles règles concernant l'interdiction des infiltrations devraient être adoptées avant le départ du Giro, le 7 mai à Turin.

"Elles sont en cours d'élaboration pour que le règlement soit mis en place dès le Giro, c'est l'objectif", a déclaré Pat McQuaid.

Les responsables d'équipes, pour la plupart présents à Bruxelles, ont enregistré l'avertissement de la fédération internationale.

"Je suis heureux d'entendre ce discours ferme et, je le crois, honnête et sincère", s'est félicité Eric Boyer (Cofidis), qui s'est souvent situé en pointe dans l'antidopage.

"On est passé d'une situation où l'UCI disait 'on va régler ça' à une autre où elle dit 'il y en a marre, tant pis s'il y a des dégâts'. J'ai l'impression que la peur a changé de camp", a ajouté Eric Boyer en rappelant les améliorations récentes: "Le cyclisme est de plus en plus acceptable."

"S'il y a de nouvelles affaires, a-t-il conclu, j'espère que les propos seront concrétisés par des actes, des sanctions. Non seulement à l'intention des coureurs mais aussi des équipes".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK