Dimitri Claeys s'adjuge les Quatre jours de Dunkerque

Dimitri Claeys s'adjuge les Quatre jours de Dunkerque
Dimitri Claeys s'adjuge les Quatre jours de Dunkerque - © FRANCOIS LO PRESTI - AFP

Dimitri Claeys (Cofidis) a remporté les Quatre jours de Dunkerque (2.HC) à l'issue de la 6e et dernière étape disputée dimanche sur 174,9 km entre Coulogne et Dunkerque, remportée par le Français Olivier Le Gac (Groupama-FDJ).

Un groupe de onze hommes a fait la course en tête. Malgré les efforts des équipes des routiers sprinters dont Lotto Soudal de l'Allemand André Greipel, l'échappée est allée jusqu'à son terme. Greipel n'a pu sprinter pour obtenir des bonifications et venir coiffer la victoire à Dimitri Claeys qui l'emporte pour une seconde au classement général final. Greipel est 2e et le Néerlandais Oscar Riesebeek (Roompot) 3e à 12 secondes. Xandro Meurisse se classe 6e au général à 46 secondes alors que Timothy Dupont, son co-équipier chez Wanty-Groupe Gobert, finit 8e à 52 secondes.

Olivier Le Gac l'a emporté dimanche devant le Danois Casper Philip Pedersen (Aqua Blue Sport). Deux Belges viennent ensuite. Xandro Meurisse, 3e, complète le podium du jour alors qu'Aimé De Gendt (Sport Vlaanderen-Baloise) est 4e.

C'est la 4e victoire professionnelle de Dimitri Claeys, 30 ans, qui s'était adjugé le GP Jef Scherens à Louvain en 2016, une étape du Tour de Wallonie la même année et une étape du Tour de Croatie en 2015.

L'Allemand André Greipel, à 4 secondes de Claeys au départ dimanche et vainqueur des 2e et 5e étape, avait pourtant pris résolument les choses en mains en s'imposant dans le premier sprint bonifications gagnant 3 secondes, après 18 kilomètres de course. Il revenait ainsi à une seconde du maillot rose. Mais une échappée de 11 coureurs a ensuite vu le jour. L'équipe Lotto-Soudal a fait une grande partie du travail pour tenter de réintégrer les échappés, mais les fuyards ont tenu bon. Olivier Le Gac a jeté ses dernières forces dans la bataille en sortant du groupe de tête à la flamme rouge pour aller chercher sa première victoire professionnelle à Dunkerque.

"J'ai douté au niveau de l'échappée", a indiqué Olivier Le Gac. "Mais l'entente a été bonne jusqu'au dernier kilomètres. Alexis Gougeard a été la locomotive de l'échappée, c'est un peu grâce à lui que nous sommes allés au bout. J'ai couru sans pression dimanche. J'ai signé ma première victoire chez les pros à Dunkerque après un coup d'audace au kilomètre".

Dimitri Claeys succède au Français Clément Venturini. Porteur du maillot rose de leader au terme de la 5e étape, samedi à Cassel (2e), le coureur Cofidis a joué le scénario parfait dimanche pour s'imposer au classement final.

"Dimanche matin, je n'avais pas trop de confiance pour le classement général", a-t-il pourtant avoué. "Greipel était à quelques secondes de moi. Mais la situation de la course de dimanche a été parfaite, avec le groupe d'échappés. J'ai beaucoup espéré que le peloton ne rentre pas, ce qui a empêché Greipel, revenu à une seconde après le premier sprint bonifications, de disputer le sprint final. Nous avons gardé le contrôle et tout s'est très bien terminé, malgré une marge de manœuvre très faible".

Dimitry Claeys avait souffert d'une fracture du coccyx après le GP de Denain qui l'avait privé de la campagne des classiques. "J'ai eu de la malchance en début de saison et j'ai passé trois semaines d'entraînement en altitude avec mon épouse et notre jeu fils de 3 mois. Ce fut dur et gagner les Quatre jours de Dunkerque est très grand pour moi".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK