Des objectifs noir-jaune-rouge puis arc-en-ciel pour Remco Evenepoel à la reprise

Remco Evenepoel en 2018
Remco Evenepoel en 2018 - © ERIC LALMAND - BELGA

Malgré le report à une date indéterminée du Giro, où il devait débuter dans un Grand Tour, Remco Evenepoel ne disputera "très probablement pas" le Tour de France, a-t-il expliqué jeudi lors d'une interview vidéo avec quelques journalistes.

"Ce ne serait pas malin de disputer directement le Tour de France, la course par étapes la plus difficile, comme premier Grand Tour", a confié la pépite du cyclisme belge, dont les Mondiaux constituent à présent le grand objectif de l'année.

"C'est un peu difficile de faire des prévisions", a expliqué Remco Evenepoel. "Nous ne savons pas encore quand nous pourrons reprendre la compétition. C'est donc encore trop tôt pour dire où je vais courir. J'espère pouvoir à nouveau courir en juin, même si cela peut se faire avec certaines mesures. Les Championnats de Belgique pourraient alors être mon premier grand objectif. Ce sera une drôle de course, avec tout le monde qui sortira tout juste de sa période hivernale, car c'est ça pour l'instant."

Le Giro, avec trois chronos au menu, devait représenter, en mai, le premier objectif du Sportif belge de l'année. Mais il a été reporté et personne ne sait quand il pourra se disputer. "Je ne vais pas changer d'un coup mes plans et rouler le Tour de France", précise le coureur de Deceuninck-Quick Step. "C'est la course par étapes la plus difficile de l'année. Je n'ai encore aucune expérience des grands tours. Ce ne serait pas malin de disputer directement le Tour de France comme premier Grand Tour."

Quant à la Vuelta, "c'est une option, mais je crains que ce sera difficile de combiner cela avec les Mondiaux. Il s'agit à présent d'un très grand objectif", explique Remco Evenepoel. "Cela l'était déjà, mais avec le report du Giro et des Jeux Olympiques (où il était assuré de la sélection en tant que Champion d'Europe et vice-Champion du Monde du chrono, ndlr), ils le sont plus que jamais. Je dois penser à la récupération. Je ne peux pas être à 100% aux Mondiaux si j'ai disputé la Vuelta avant. Regarde Primoz Roglic. L'an passé, il a gagné la Vuelta, mais était moins bon aux Mondiaux. De plus, j'ai encore d'autres possibilités à cette période, comme peut-être le Tour d'Allemagne ou le BinckBank Tour. Mais il est encore trop tôt, ce ne sont que des spéculations."

Les Mondiaux de cyclisme sont programmés du 20 au 27 septembre à Aigle et Martigny sur un parcours favorable aux grimpeurs.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK