Deceuninck-Quick Step : Un stage en Flandre mi-juin pour préparer les classiques pavées

La formation Deceuninck-Quick Step a annoncé l’organisation d’un stage d’entraînement dans les Ardennes flamandes. Pour préparer la période des classiques, une partie des coureurs de la formation belge se retrouvera pour trois jours durant la semaine du 15 juin. Ce sera le tout premier rassemblement des Deceuninck-Quick Step depuis le début du confinement.
La formation Deceuninck-Quick Step a annoncé l’organisation d’un stage d’entraînement dans les Ardennes flamandes. Pour préparer la période des classiques, une partie des coureurs de la formation belge se retrouvera pour trois jours durant la semaine du 15 juin. Ce sera le tout premier rassemblement des Deceuninck-Quick Step depuis le début du confinement. - © DAVID STOCKMAN - BELGA

La formation Deceuninck-Quick Step a annoncé l’organisation d’un stage d’entraînement dans les Ardennes flamandes. Pour préparer la période des classiques, une partie des coureurs de la formation belge se retrouvera pour trois jours durant la semaine du 15 juin. Ce sera le tout premier rassemblement des Deceuninck-Quick Step depuis le début du confinement.

Avec ce stage, l’équipe belge espère lancer la 'nouvelle saison' qui prévoit un retour des courses en août. Les coureurs ne logeront pas, comme à l’habitude, dans un hôtel mais bien en "isolement" dans une grande maison. Le but est d’éviter tout risque sanitaire et de minimiser les contacts avec les personnes extérieures. Les médecins Deceuninck-Quick Step prévoient de tester les coureurs et le personnel de l’équipe qui vont participer à ce stage.

Reconnaissances des parcours des classiques pavées

"Il s’agit davantage de rassembler le groupe, plutôt que d’avoir des séances d’entraînement extrêmement structurées. La plupart des gars suivent des programmes structurés que les entraîneurs leur ont fixés pour plusieurs semaines. Nous en profiterons également pour reconnaître les parcours de certaines classiques pavés, comme le Tour des Flandres et Gand-Wevelgem. Nous aimerions aussi le faire pour Paris-Roubaix, mais nous devrons traverser la frontière, ce qui peut être compliqué en ce moment. Plus que tout, il s’agit de rassembler le groupe et de s’amuser sur les vélos après un si long intervalle", explique Koen Pilgrim, l’un des entraîneurs de l’équipe.

Deceuninck-Quick Step compte également organiser un camp d’entraînement en altitude en juin, mais les détails sont encore à peaufiner.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK