De Buyst: "Une très belle victoire qui me motive pour Paris-Tours"

Jasper De Buyst a remporté mardi l'édition 2017 de Binche-Chimay-Binche cycliste (1.1) au terme d'une course très usante. Il a devancé au sprint l'Italien Matteo Trentin sur les pavés de la Grand-Place de Binche, où la dernière victoire belge remontait à 1996 avec le regretté Frank Vandenbroucke dont la course porte aussi son nom.

Jasper De Buyst a été le plus fort. Le plus futé, aussi, seul, dans la finale, contre une armada Quick Step-Floors représentée par Petr Vakoc, Rémi Cavagna et Matteo Trentin, récent 4e des championnats du monde de Bergen. Le coureur de l'équipe Lotto-Soudal avait déjà montré une grande condition le week-end dernier dans les deux volets de l'Eurométropole Tour. Il avait placé idéalement son coéquipier André Greipel dans son sprint victorieux samedi à Poperinge et en se classant 4e dimanche à Tournai.

"Je suis vraiment content de m'être imposé à Binche", a expliqué Jasper De Buyst. "J'étais venu pour gagner Binche-Chimay-Binche, la victoire à la Coupe de Belgique n'était pas l'objectif prioritaire."

Les dés de la Napoleon Games Cycling Cup ont toutefois été vite jetés en faveur de De Buyst quand le leader du classement avant Binche, Kenny Dehaes (Wanty-Groupe Gobert), un temps dans l'échappée, s'est retrouvé à vainement lutter dans le groupe de poursuite, alors que De Buyst prenait des points décisifs dans les sprints intermédiaires.

"Signer le doublé à Binche est fantastique", a poursuivi De Buyst. "Pourtant, ce ne fut pas facile. Je savais que Matteo Trentin était l'homme du moment, avec sa 4e place au Mondial, ses 4 victoires à la Vuelta. Je savais qu'il voulait attaquer dans le dernier faux plat en pavés. Mais je savais que si je prenais le dernier virage dans sa roue, j'avais une possibilité."

Depuis 1996 et Frank Vandenbroucke, on n'avait plus vu de vainqueur belge à Binche, un manque comblé mardi par Jasper De Buyst. "C'est très chouette de succéder à un nom comme Frank Vandenbroucke au palmarès de Binche. Je sais aussi que le championnat de Belgique se déroulera à Binche en 2018, avec une arrivée sur la Grand-Place, et cela me donne de la confiance. J'ai gagné ici ma 4e victoire de la saison, ma 2e en Wallonie après celle de la 2e étape du Tour de Wallonie à Seraing."

Il s'est par ailleurs imposé dans la Flèche de Heist et au GP de Zottegem. "Je disputerai ma dernière course de la saison ce dimanche 8 octobre à Paris-Tours et je suis encore très motivé. Je veux passer un bon hiver pour encore monter d'un cran en 2018, gagner une course d'un niveau encore plus élevé. Je participerai cet hiver aux 6 Jours de Rotterdam, une façon pour moi de retourner à mes premières amours. Ces 6 Jours, qui seront ma seule sortie sur piste, se dérouleront au tout début janvier (4-9), ce qui tombe très bien par rapport au calendrier sur route et la reprise à Majorque. Par contre, je ne disputerai pas les 6 Jours de Gand, à la mi-novembre, car j'ai besoin de repos. Mon objectif hivernal sera de me préparer pour la saison 2018, plus particulièrement la période des semi-classiques, des courses de 200 kilomètres comme A Travers la Flandre, Kuurne-Bruxelles-Kuurne."

Mardi, Jasper De Buyst a succédé au Français Arnaud Démare, vainqueur en 2016, au palmarès de Binche-Chimay-Binche.

On rappellera encore que le coureur de Lotto-Soudal, ex-membre de l'équipe nationale de piste, s'était entre autres classé 3e du championnat du monde de l'américaine en 2015, 8e de l'Omnium au Mondiaux de Londres et 18e de l'Omnium aux JO de Rio en 2016.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK