Danny Nelissen avoue s'être dopé à l'EPO

L'ancien coureur néerlandais Danny Nelissen a avoué s'être dopé à l'EPO en 1996 et 1997, alors qu'il faisait partie de l'équipe Rabobank. Il est passé aux aveux samedi devant les caméras de la chaîne RTL4.

Le journal néerlandais NRC Handelsblad a révélé samedi que le dopage était une pratique courante au sein de l'équipe Rabobank de 1996 à 2012. Le quotidien s'est basé sur une dizaine de témoignages, certains anonymes. Danny Nelissen, 42 ans, affirme être un de ces témoins anonymes. "Je suis un des témoins anonymes et je confirme que ce récit est correct. J'ai pris de l'EPO sur le Tour en 1996 et 1997. L'EPO m'était administré par le médécin de l'équipe Geert Leinders", déclare Nelissen. Le Belge Geert Leinders, dont l'équipe Sky s'est séparé en octobre 2012, a été médecin de Rabobank de 1996 à 2009. L'Américain Levi Leipheimer avait déjà déclaré à l'USADA, l'Agence américaine antidopage, que Leinders organisait le dopage chez Rabobank. Danny Nelissen, actuellement employé par Eurosport, a été champion du monde amateurs en 1995, "sans dopage". Passé professionnel l'année suivante, il a plus de difficultés à rivaliser avec la concurrence étrangère. "Nous étions ridiculisés, humiliés. La direction de l'équipe nous prenait pour des mauviettes, nous devions faire quelque chose", raconte Nelissen. "Je n'ai jamais dû en acheter, c'était une question d'équipe. Je ne sais pas comment cela s'est passé par la suite". Nelissen dit ne jamais avoir vu les autres coureurs prendre de l'EPO. "On le faisait seul, avec le médecin de l'équipe. Je n'avais pas de diplôme, j'avais peur de ne pas pourvoir subvenir aux besoins de ma famille, c'est ce qui m'a convaincu", a conclu Danny Nelissen.

Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK