Cyril Saugrain: "Le retrait de Sky va permettre de rebattre les cartes dans le peloton"

Cyril Saugrain: "Le retrait de Sky va permettre de rebattre les cartes dans le peloton"
Cyril Saugrain: "Le retrait de Sky va permettre de rebattre les cartes dans le peloton" - © Tous droits réservés

L'annonce a surpris le monde de la petite reine ce mercredi matin: Le Groupe Sky n'investira plus dans le cyclisme dès la fin de la saison 2019. 
Neuf ans après son arrivée dans le peloton l'opérateur britannique, leader de la télévision payante en Europe, estime avoir rempli ses principaux objectifs. A savoir, développer le cyclisme en Grande-Bretagne et gagner le Tour de France avec un coureur britannique. 

La justification tient la route mais l'annonce de ce retrait a néanmoins surpris les suiveurs dont notre consultant Cyril Saugrain.

Êtes-vous surpris par cette annonce? 

Oui clairement. Je n'avais pas eu écho de cette volonté.

Dans le courant du mois d'octobre ils avaient d'ailleurs fait resigner un contrat de 5 ans à Egan Bernal donc c'est forcément surprenant, oui. 

Ce retrait, c'est une bonne ou une mauvaise nouvelle pour le cyclisme dans sa globalité? 

Cette équipe a apporté beaucoup de choses. Des bonnes et des moins bonnes, elle a en tous cas bousculé les normes du cyclisme. Dans un cadre où l'équipe s'arrêterait, cela pourrait redistribuer un peu les cartes. Sky est devenu synonyme d'hégémonie et de maîtrise. Peut-être que la fin de cette équipe telle qu'elle est constituée rebattrait un petit peu les cartes et donnerait envie à des équipiers de prendre leur envol, de tenter leur chance ailleurs en mode leader. Cela permettrait aussi de ventiler les leaders actuels dans différentes équipes. 

Le départ de Sky, en tant que sponsor principal, va t'il aussi sceller le sort de l'équipe? 

Sky est quand-même le sponsor principal de l'équipe. En 10 ans ils auront investi plus de 150 millions d'euros, c'est donc un budget colossal. C'est clair que l'on peut donc se demander quel partenaire sera en mesure d'accompagner l'équipe à la hauteur de ce que Sky le faisait.

Cela dit, le Tour de France est l'une des épreuves sportives les plus médiatisées et contrairement aux JO ou à la Coupe du Monde il a lieu chaque année. L'investissement est certes conséquent mais il peut en valoir la peine. Il y a peut-être une belle opportunité à saisir et le retrait de la Sky pourrait donner l'envie à d'autres partenaires de se lancer. McLaren vient d'ailleurs de s'associer à l'équipe Barhain Merida, c'est la preuve que le cyclisme reste un sport dans lequel il est intéressant d'investir. 

Pour beaucoup d'observateurs cette annonce est aussi liée à l'image négative véhiculée cette année par la fameuse affaire Chris Froome. Qu'en pensez-vous? 

Cela a certainement pesé dans la balance parce qu'ils ont quand-même eu une image qui n'a pas été des plus brillantes sur le dernier Tour de France. Cette image leur colle à la peau depuis un petit moment. L'affaire Chris Froome et le flou artistique qui a duré pendant 9 mois ont abouti à une décision 5 jours avant le début du Tour de France. Cela n'a forcément pas aidé l'image du cyclisme et l'image de l'équipe Sky. Est-ce que cela a pesé? Oui probablement mais ils se sont peut-être simplement dit que les objectifs de bases de l'équipe étaient désormais atteints. 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK