Cyril Saugrain: "Celui qui reste LE Belge de cette course, c'est Greg Van Avermaet!" (PODCAST)

Qui va gagner la 76e édition du "Circuit Het Nieuwsblad" de ce samedi 27 février 2021 ? C'est une des questions posées, dans notre tout nouveau Podcast "On connait nos Classiques", à Rodrigo Beenkens, Cyril Saugrain et Samuel Grulois. Analyse complète à écouter et à découvrir dans le podcast, mais voici quelques extraits choisis de cet "Episode 1" consacré à la course d'ouverture de la saison en Belgique.

►►► À lire aussi : Circuit Het Nieuwsblad : la liste des engagés

"Je vais répondre à votre question", de préciser Rodrigo. "Et je crois que cela va vous faire sourire mais je pense qu'il faudra d'abord, évidemment, que "le mec" soit au départ... Certes, c'est la plus grande des lapalissades, je le conçois, mais on est dans quelque chose que l'on ne maîtrise absolument pas pour le moment ! N'oubliez pas qu'il y a 12 mois, les coureurs avaient fait quand même une préparation tout à fait normale, répartis sur cinq continents différents. Il y avait des courses en Argentine, en Colombie, en Australie, en Arabie saoudite, aux Emirats, au Gabon, en Espagne et au Portugal. Ici, on a eu pratiquement que la France. On a eu aussi une course en Espagne. Et pour le moment, ceux qui sont aux Émirats Arabes Unis n'entreront pas en compte pour les deux courses de ce week end. Donc, on va se retrouver avec des coureurs qui, soit, ont quelques jours de course dans les jambes. C'est le cas de ceux qui ont fait notamment les épreuves françaises."
 

"On va se retrouver avec des coureurs qui ont peut être un ou deux jours de course et beaucoup qui arrivent de stage et dont on ne sait rien."


"Je pense à Benoot, mais il y en aura d'autres. Je prends un gars comme Philipsen qui est revenu et qui a un jour de course. Donc c'est terriblement compliqué à dire. En plus, vous connaissez les règles au moment où on vous parle. C'est là que je voulais en venir quand je vous disais qu'il fallait déjà être au départ. Vous savez très bien que s'il y a deux cas dans l'encadrement d'ici le départ samedi, l'équipe ne peut pas être là. Donc voilà, c'est très, très compliqué. Tout peut se passer."

Après avoir insisté sur ce contexte particulier en prélude, Rodrigo poursuit. "Vous savez, au Tour de Flandres ou à Paris-Roubaix, c'est souvent le leader qui gagne. Mais ici, on a déjà vu qu'il y a des stratégies d'équipe qui peuvent être très intéressantes. Et il y a d'autres équipes que l'équipe de Deceuninck-Quick Step. Pour moi, à l'heure actuelle, il y a un grand favori sur ce que j'ai vu en France. Même s'il n'a jamais disputé cette course de sa vie et qu'il va la découvrir, il est dans la meilleure équipe, c'est Julian Alaphilippe ! Donc moi, je le mets en favori numéro un, sans aucun doute. Mais dans une équipe où ses six équipiers peuvent aussi gagner! il faut être conscient de ça. Et la tactique, c'est toujours la même, le premier qui attaque est protégé. Donc il faudra être qu'Alaphilippe prenne quand même certains risques ne sera pas aussi simple que cela..."

"C'est pas évident à déterminer." nous confirme notre consultant Cyril Saugrain. "Moi, aujourd'hui sur ce que j'ai vu, des dernières courses qui se sont courues en France, celui qui m'a quand même semblé plutôt bien en forme, certes, c'est Alaphilippe."
 

"Mais, celui qui reste LE belge de cette course, c'est Greg Van Avermaet. Je mettrais donc Greg Van Avermaet en favori numéro un."
 

"Puis, en effet, Alaphilippe en numéro deux. Mais le bloc de la Deceuninck-Quick Step peut aussi s'appuyer, comme l'a dit Rodrigo, sur bon nombre de coureurs. Et attention, à Sénéchal. Il marche bien, il va avoir aussi envie, sur ces courses, de se positionner parce qu'il sait que dans les grands rendez vous, les leaders seront désignés et il sera là plutôt dans un rôle d'équipier. Donc, je me dis que sur ces courses là, il y a aussi des opportunités un peu plus faciles.

Enfin, Samuel Grulois prend le contre pied. "On va faire dans l'original, dans le culotté. Si il est bien parce qu'il a parfois des périodes où il est très, très bien et des périodes où, on ne sait pas pourquoi, où il paraît très lourdaud sur son vélo..."
 

"Il y a un coureur, qui je pense. C'est l'ancien champion du monde, Mads Pedersen. Au delà de très bien passer les bergs, il a une très bonne pointe de vitesse."
 

"On l'a vu sur Gand-Wevelgem l'an dernier. Il est au sein d'une équipe Trek-Segafredo qui aura en ses rangs, le dossard numéro 1, Jasper Stuyven. Et lui, aussi, à mon avis, a de grandes ambitions. Mais qui pourrait, pourquoi pas, renvoyer l'ascenseur à Pedersen. Et où il y a là aussi un troisième larron qui peut bien les aider, c'est Edward Theuns."

ABONNEZ-VOUS au PODCAST "On connait nos Classiques"!

Pour ne rater aucun épisode, abonnez-vous au podcast. Ecoutez, REECOUTEZ. Partout, TOUT LE TEMPS

  • sur la plate-forme Auvio, cliquez sur le lien ci-dessous.
  • Sur Apple Podcasts (si vous possédez un appareil Apple ou un PC) ou sur Pocket Casts (si vous possédez un appareil Android ou Apple) cliquez sur les boutons ci-dessous. Vous pourrez vous abonner et recevoir (si vous le désirez) une notification à l’arrivée de chaque nouveau contenu.
  • Sur les autres applications de podcast, cliquez sur le bouton Abonnez-vous via Flux RSS, copiez le lien qui apparaît et collez-le dans votre application podcast.

043fe8b32a4828f29146bd91f75ffbf

vivacite_043fe8b32a4828f29146bd91f75ffbf vivacite_1e5364b3ba3307c77b451d0d3acf20c vivacite_5372578a3264a2571d74ac25955cc51

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK