Cannondale-Drapac, l'équipe d'Uran, lance une campagne de récolte de fonds pour assurer sa survie

Cannondale-Drapac, l'équipe d'Uran, lance une campagne de récolte de fonds pour assurer sa survie
Cannondale-Drapac, l'équipe d'Uran, lance une campagne de récolte de fonds pour assurer sa survie - © LIONEL BONAVENTURE - AFP

Le patron de Cannondale-Drapac Jonathan Vaughters a lancé une campagne de récolte de fonds afin d'assurer la survie de son équipe. Dans un communiqué transmis ce dimanche, l'équipe explique en effet qu'un de ses (nouveaux) sponsors pour la saison prochaine s'est retiré et que les ressources financières pour poursuivre l'aventure ne sont plus suffisantes. Il manquerait... 7 millions de dollars.

"Inspirés par votre feedback, nous espérons récolter de l'argent via le 'crowdsourcing' afin de pouvoir disputer la saison 2018 avec notre équipe", peut-on lire sur le site du propriétaire de l'équipe, Slipstreams Sports.

Les particuliers et les entreprises qui désirent adhérer au projet peuvent s'enregistrer en ligne et proposer les sommes qu'ils veulent. L'investissement minimal est de 100 dollars. Vaughters a communiqué qu'ils récompensera les donneurs mais n'a pas encore précisé de quelle façon.

Les Belges Sep Vanmarcke et Tom Van Asbroeck sont sous contrat avec l'équipe Cannondale-Drapac tout comme le deuxième du dernier Tour de France, le Colombien Rigoberto Uran et les Néerlandais Dylan Van Baarle et Sebastian Langeveld.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK