Caleb Ewan remporte un Grand-Prix de l'Escaut marqué par une chute à l'arrivée

Dans un Grand-Prix de l’Escaut amputé de sa venteuse partie néerlandaise et plus que jamais taillé pour les sprinteurs, Caleb Ewan s’est montré le plus fort dans la dernière ligne droite. L'Australien s’impose devant Niccolo Bonifazio et Coquard et succède à l’infortuné tenant du titre Fabio Jakobsen

Pascal Ackermann, initialement deuxième, a été déclassé pour un mouvement dangereux qui a provoqué la chute d'August Jensen dans le sprint.

Ce mercredi, la course a été émaillée par une échappée de 8 hommes qui a longtemps tenu tête au peloton. Parmi ces fuyards, la légende Marc Cavendish, qui dimanche, après Gand-Wevelgem, avait semé le doute quant à la suite de sa carrière. Finalement le Cav’ était bien au départ de l’Escaut ce mercredi et a longtemps roulé en tête avant de laisser filer l’échappée à 45 kilomètres de l’arrivée. 

Et si l’issue de cette course résolument plate semblait cousue de fil blanc, l’échappée, incarnée par Piotr Havik, parti pour un baroud d’honneur personnel à 17 kilomètres de l’arrivée, a fait de la résistance, n’étant reprise qu’à huit kilomètres de l’arrivée.

Le moment choisi par les formations de sprinteurs pour mettre en place leur train infernal. Et dans une dernière ligne droite tendue et marquée par une grosse chute, c'est Caleb Ewan qui se montre le plus solide, s'imposant facilement devant tous les autres. 

 


►►► À lire aussi : Les "petites histoires de Rodrigo" : Le Grand Prix de l’Escaut existe grâce à un chocolatier tournaisien !


 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK