Bulens : "Si Kristoff tient 50 m de plus, c'est un autre sprint pour Philipsen"

Bulens : "Si Kristoff tient 50m de plus, c'est un autre sprint pour Philipsen"
Bulens : "Si Kristoff tient 50m de plus, c'est un autre sprint pour Philipsen" - © Tous droits réservés

Caleb Ewan (Lotto-Soudal) a surclassé la concurrence dans la dernière ligne droite du Grand Prix de l’Escaut à Schoten. Gérard Bulens, notre consultant, débriefe cette course qui a vu l’Australien dans un rôle inhabituel, au micro de Rodrigo Beenkens.

Contrairement à ses récentes victoires, le sprinter de poche australien n’a pas attendu le dernier moment pour jaillir. "J’ai été surpris parce qu’à trois kilomètres (de la ligne), il n’était quand même très loin. Ses équipiers ont été le chercher. D’habitude, il déborde dans les derniers mètres. Ici, il a quasiment lancé le sprint lui-même. Il a fait mieux que résister, puisqu’il a pris quelques longueurs à tous ses adversaires, sauf à Ackermann".


►►► À lire aussi : Caleb Ewan remporte un Grand-Prix de l'Escaut marqué par une chute à l'arrivée
►►► À lire aussi : Nouvelles rassurantes pour August Jensen, lourdement tombé à l'arrivée du Grand Prix de l'Escaut


Ewan a été impressionnant à Schoten comme Démare depuis le début du Giro. Lequel des deux est le meilleur sprinter "du moment". "Je donnerais un petit avantage à Démare. Non pas en termes de vitesse intrinsèque, mais parce que l’équipe qui est autour de lui est un peu plus forte et soudée".

Tim Merlier, 4e, (Alpecin-Fenix) a terminé premier belge, mais Jasper Philipsen, 5e, (UAE Emirates) semblait plus déçu. "Selon moi, il n’aurait pu battre Ewan. Je pense qu’il aurait fait deuxième parce qu’il a un peu été tassé contre la balustrade. Mais un vrai sprinter, en toute confiance, serait sans doute passé. J’ai l’impression qu’il était déçu parce qu’Alexander Kristoff l’a emmené, mais selon moi pas assez longtemps. Si Kristoff tient 50 m de plus, cela aurait été un autre sprint. Il n’aurait pas été emmené vers la balustrade et là, il aurait pu faire un meilleur résultat", conclut Gérard Bulens.

 

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK