Bulens : "Grâce à la force de son équipe, Lampaert pourrait gagner le Ronde ou Roubaix"

Bulens : "Grâce à la force de son équipe, Lampaert pourrait gagner le Ronde ou Roubaix"
Bulens : "Grâce à la force de son équipe, Lampaert pourrait gagner le Ronde ou Roubaix" - © Tous droits réservés

Les Trois jours de La Panne, dernière course belge de cette saison particulière, ont été balayés par le vent. Yves Lampaert (Deceuninck-Quick Step) a émergé d’une course épique.

L’ancien champion de Belgique ajoute une ligne à un palmarès où figurent surtout des semi-classiques. Peut-il rêver plus grand ou ces courses constituent son "plafond" ? "Je pense qu’il y a plus en lui que ce que l’on a vu aujourd’hui. C’est un coureur assez complet, qui roule bien contre-la-montre, qui digère bien les pavés et les petites bosses. Il pourrait selon moi, grâce à la force de son équipe, gagner un jour un Tour des Flandres où un Paris-Roubaix", suggère Gérard Bulens, notre consultant.

La formation de Patrick Lefevere a encore démontré son talent. Sans sprinter au départ d’une épreuve promise aux hommes rapides, le Wolfpack a trouvé un allié : le vent. "Je pense que c’est typique de cette équipe. Cela a toujours été le cas depuis la période Mapei. Quand il y a du vent, l’équipe est forte. Elle est composée d’éléments qui peuvent se battre contre le vent qui ont une véritable science du placement. Quand il y a du vent et que l’équipe de Patrick Lefevere est au départ, on peut avoir une attaque au moindre tournant et que le peloton peut exploser en 5 ou 6 bordures. Ça a été le cas aujourd’hui. Il était 4 dans le final. Et ils font 1 et 2, c’est remarquable dans une course comme celle-ci".

Présent en force au moment décisif, DQS a pu compter sur un petit coup de pouce de Matteo Trentin. "En général quand on quitte l’équipe c’est soit parce que le patron n’est pas content, soit parce qu’on a montré des qualités et qu’on est allé chercher plus d’argent ailleurs. C’est le cas de Kwiatkowski ou Trentin. Mais ils ont gardé des très bonnes relations avec Lefevere et avec Lampaert qui est un des plus sympas de la bande. Trentin s’est écarté à un certain moment. Pourquoi ? Parce qu’il s’est dit qu’il n’avait pas les jambes pour gagner et que c’est un ancien pote qui lui renverra peut-être l’ascenseur un jour".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK