Bradley Wiggins menace de "choquer" si on le laisse se défendre

Bradley Wiggins menace de "choquer" si on le laisse se défendre
Bradley Wiggins menace de "choquer" si on le laisse se défendre - © DIRK WAEM - BELGA

Soupçonné d'avoir contrevenu au règlement anti-dopage, la "pire accusation pour un coureur cycliste", selon lui, Bradley Wiggins a promis de tenir des propos qui allaient "fortement gêner certaines personnes, si on le laissait se défendre..."

L'équipe Sky et Wiggins font actuellement l'objet d'une enquête de l'agence britannique antidopage (UKAD). Elle concerne des faits qui remontent à l'édition'2011 du Critérium du Dauphiné 2011, remporté par Wiggins devant l'Australien Cadel Evans et le Kazakh Alexandre Vinokourov.

Cette victoire est en effet sujette à caution, le coureur britannique ayant reçu un mystérieux paquet pendant la course.

Wiggins, quintuple champion olympique et lauréat du Tour de France'2012, retraité depuis décembre dernier, a évoqué l'affaire lors d'une interview accordé à la chaîne... Sky Sports.

"Pour un coureur intègre comme moi", a-t-il déclaré, révolté, "il n'y a pas pire accusation. Surtout quand on sait tout ce que j'ai consenti comme efforts et sacrifices pour me hisser là où je suis arrivé. Mais bon, je ne peux pas vous dire grand chose à ce sujet pendant que l'enquête est en cours. Mais je ne me retiendrai pas le jour où j'aurai l'occasion de me défendre devant cette commission. Il y en a qui vont être choqués", a-t-il promis au cours de l'émission Soccer AM. "J'ai en effet plein de choses à dire et je les dirai..."

Interrogé par la commission Culture, médias et sport du Parlement britannique, Dave Brailsford, le patron de l'équipe cycliste Sky, avait affirmé que le paquet en question contenait du fluimucil, un décongestionnant nasal autorisé par l'Agence mondiale antidopage. Mais il n'en a pas apporté la preuve. L'agence britannique antidopage soupçonne qu'il s'agissait en réalité de corticoïdes.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK