Au moins une dizaine de favoris pour Paris-Roubaix

L'un des nombreux secteurs pavés de Paris-Roubaix
L'un des nombreux secteurs pavés de Paris-Roubaix - © DIRK WAEM - BELGA

Les 175 concurrents de Paris-Roubaix ont défilé sur le podium ce samedi pour la traditionnelle présentation des équipes, à Compiègne. 175 cyclistes qui s'apprêtent à traverser l'Enfer du Nord et ses pavés. Comme pour le Tour des Flandres dimanche dernier, cette édition de Paris-Roubaix s'annonce très ouverte. Pas un ou deux grand(s) favori(s), mais plutôt une bonne dizaine de prétendants ! On passe en revue leurs déclarations avant le départ. 

Peter SAGAN, en toute décontraction

Le vainqueur sortant Peter Sagan n'a pas changé... A la question 'à quel type de course vous vous attendez?', il répond avec sa désinvolture habituelle. "Je ne m'attends à rien de particulier pour cette course. Je suis un habitué de Paris-Roubaix, je connais. Il n'y a rien de bien neuf. Je veux juste faire de mon mieux et on verra en course ce qu'il se passera. C'est mieux de ne penser à rien avant la course, la seule chose que je peux vous dire c'est que ce Paris-Roubaix sera très difficile avec une bonne météo mais du vent de face. Encore une fois personne ne sait comment ça va se passer", explique Peter Sagan.  

Wout VAN AERT, la meilleure chance belge ?

Le cyclocross-man Wout Van Aert fait partie de la longue liste des favoris. C'est peut-être la meilleure carte belge. Son compatriote Sep Vanmarcke en est en tout cas persuadé et le pointe comme le meilleur belge. Van Aert est populaire au niveau des médias, à tel point qu'il n'est pas arrivé jusqu'à notre micro. Mais en conférence de presse cette semaine après sa reconnaissance il expliquait ceci : "Rouler de nouveau sur la piste était vraiment amusant. C'était un bon rafraîchissement de faire la reconnaissance. Je suis encore assez nouveau à Roubaix. L'année dernière, j'ai reconnu le parcours deux fois et j'ai disputé la course (13e). Ça ne fait jamais de mal de passer ces secteurs à nouveau et de mettre leur succession en mémoire. Et oui, j'ai été surpris. En réalité, ils sont encore pires que dans mon souvenir, surtout le Bois de Wallers et le Carrefour de l'Arbre. Ils ont 'rafraîchi' le bois, je n'en ai pas remarqué grand-chose de toute façon"

"Je commence sans stress. C'est aussi la course qui devrait me convenir le mieux, c'est une course spéciale, unique car il y a tant de secteurs pavés. Il n'y a pas d'autre course dans l'année à laquelle vous pouvez la comparer. Ça va encore être une vraie épreuve. Ma forme est encore bonne, je me suis remis assez rapidement du Ronde et j'ai l'impression que je n'ai pas encore régressé. J'aimerais réaliser une performance de haut niveau lors de ma dernière course de pavés. Je disputerai encore l'Amstel, mais Roubaix est la dernière course de pavés".

Oliver NAESEN, revient en forme

Autre chance belge avec Oliver Naesen. Le leader de AG2R La Mondiale est remis de sa bronchite et se sent mieux. "Toute la semaine je me suis senti bien. Physiquement, tout va bien. Sur Roubaix, on retrouve toujours des coureurs que l'on n'attend pas. A cause des chutes ou des crevaisons. C'est une course qui se fait par l'arrière. Le groupe devient de plus en plus petit parce que les coureurs lâchent physiquement ou sur malchance par l'arrière. Pour moi la clé est de ne pas subir une crevaison à un mauvais moment, le danger est partout. Après il faut un bon timing, une bonne gestion des efforts et des émotions. J'espère que je vais être le premier coureur belge à gagner une classique cette saison, c'est un rêve d'enfance".    

Greg VAN AVERMAET, veut enfin conclure

Autre candidat belge : Greg Van Avermaet. Le Champion Olympique est chaque fois présent depuis le début du printemps, mais il ne parvient pas à conclure. "Je me sens bien, en bonne forme. Au Tour des Flandres, j'étais content de ma course, mais pas de mon résultat (10ème). J'espère changer ça ici à Roubaix. Le vent va influencer la course. C'est vrai que nous les Belges, on n'a pas encore gagné sur les Classiques cette année. J'espère que ce sera pour moi à Roubaix. La clé c'est juste d'avoir les bonnes jambes"

Philippe GILBERT, face à un gros objectif de sa saison

Comme Wout Van Aert, Philippe Gilbert a rapidement fui les micros. Le coureur Deceuninck-Quick-Step n'a pas souhaité répondre aux demandes d'interviews. Heureusement, nous étions présent jeudi à la conférence de presse de son équipe. "Le Ronde constitue une déception pour moi. J’étais malade durant la semaine et ça a repris durant la nuit de samedi à dimanche. J’ai pris le départ du Tour des Flandres très affaibli et il était trop tard pour effectuer des changements dans l'équipe. J’étais très déçu, mais je me sens de nouveau mieux. Après un bel entrainement, j’ai repris un peu de confiance. J’aborde ce Paris-Roubaix avec ambition. C’est une course atypique, assez unique dans la façon de courir et l’approche. Il y a beaucoup de supporters autour de la route et des pavés qui tapent très fort. Après la succession de pavés, il y a ce fameux vélodrome. C’était intéressant d’y revenir l’année passée en mode course, ça ne peut être que mieux cette année", a précisé Philippe Gilbert jeudi à notre micro.

"En général, le niveau s’élargit de plus en plus, surtout quand les conditions climatiques sont idéales. Il devrait faire plus froid dimanche dont on va plus aller chercher dans les réserves. La sélection naturelle s’effectuera plus facilement. Le favori ? C’est difficile de donner un nom, la course sera assez ouverte. Le jeu d’équipe va être important. La nôtre a déjà prouvé plusieurs fois qu’elle pouvait le faire. Au sein de l’équipe, il n’y a pas de question à se poser. 22 victoires : les résultats parlent d’eux-mêmes. Si on doit commencer à douter, je ne sais pas ce que les autres doivent faire. On n’est pas en situation de doute".

Les FAVORIS de la RTBF

Pour terminer, les envoyés spéciaux de la RTBF au départ de Paris-Roubaix vous livrent leurs favoris : 

*** : Wout VAN AERT, John DEGENKOLB

** : Peter SAGAN, Oliver NAESEN, Greg VAN AVERMAET, Zdenek STYBAR

* : Jasper STUYVEN, Sep VANMARCKE, Sebastian LANGENVELD, Philippe GILBERT, Yves LAMPAERT, Matteo TRENTIN, Tiesj BENOOT, Jens KEUKELEIRE, Dylan VAN BAARLE, Luke ROWE, Alexander KRISTOFF, MAtej MOHORIC, Edvald Boasson HAGEN

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK