Armstrong: le labo de Lausanne nie

Lance Armstrong
Lance Armstrong - © EPA

Le laboratoire antidopage de Lausanne, en Suisse, n'a pas fait disparaître en 2001 un échantillon positif de l'Américain Lance Armstrong, a affirmé Martial Saugy, responsable du laboratoire, vendredi au journal Neuen Zürcher Zeitung.

Saugy entend ainsi réagir aux affirmations de Tyler Hamilton, ancien équipier d'Armstrong, qui a mis en cause le septuple vainqueur du Tour de France. Il avait affirmé le 22 mai sur la chaîne CBS que le Texan avait été contrôlé positif à l'EPO lors du Tour de Suisse 2001 mais qu'à la demande de l'UCI, le contrôle avait 'disparu'. Hamilton aurait appris la nouvelle de la bouche même d'Armstrong.

Saugy a précisé au Neuen Zürcher Zeitung: "Si je me souviens bien, il s'agit de quatre échantillons. Je ne sais plus s'ils concernaient tous les quatre un même coureur. Ils n'ont pas disparu et n'étaient pas non plus positifs. Ils étaient suspects mais ce n'est suffisant devant la justice."

CBS a de son côté affirmé que Saugy a rencontré à l'époque Lance Armstrong et son directeur sportif Johan Bruyneel à l'initiative de l'UCI et que les procédures de contrôle avaient été évoquées lors de cette réunion.


Belga

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK