Ann-Sophie Duyck termine 11ème du contre-la-montre individuel

Ann-Sophie Duyck
Ann-Sophie Duyck - © ERIC LALMAND - BELGA

Ann-Sophie Duyck, vice-championne d'Europe en titre, a pris la 11ème place du contre-la-montre individuel féminin aux championnats d'Europe de cyclisme, mercredi au terme d'un parcours long de 32,3 kilomètres à Glasgow. La Néerlandaise Ellen van Dijk est sacrée championne d'Europe pour la troisième fois de rang avec un temps de 41'39''.

Sous la pluie, la Belge a signé un temps de 44'08''. Duyck, quintuple championne de Belgique de l'exercice chronométré, a échoué à 2'29'' de la Néerlandaise.

"Les sensations n'étaient pas super mais pas mauvaises non plus, a reconnu la Roularienne de 31 ans. La pluie n'est pas une excuse. Elle était là pour tout le monde et l'an dernier il pleuvait encore davantage au Danemark. Je ne sais pas. Les entraînements s'étaient bien passés. Le parcours me convenait bien."

Le titre est donc revenu, comme en 2016 et 2017, à Ellen Van Dijk. Elle a devancé sa compatriote Anna van der Breggen pour deux petites secondes. L'Allemande Trixi Worrack complète le podium avec un temps de 42'48'' (+1'09'').

Ann-Sophie Duyck était rapidement hors du coup. Elle pointait en 11ème position dès le premier temps intermédiaire, après 8 kilomètres, avec 1'06'' de retard sur Van Dijk qui l'avait déjà dépassée. "J'ai continué à faire ma course. A un moment j'avais l'Italienne Longo Borghini (partie une minute devant elle) dans le viseur, puis elle a disparu. J'ai su alors que cela n'allait pas trop bien." De fait l'écart se creusait avec la leader (1'36'' à mi-parcours et 2'27'' après 24 kilomètres où elle est remontée à la 9ème place du classement). Il se stabilisa sur la fin (elle ne concéda que 2 secondes dans le dernier quart de l'épreuve).

Ce résultat pourrait avoir des conséquences sur son contrat avec Topsport Vlaanderen qui lui demande une place dans le Top 8 à l'Euro ou au Mondial pour la conserver dans ses cadres. "Oui, j'avais cet élément à l'esprit aujourd'hui. Cela ne m'a pas stressée. J'ai fait mes routines habituelles. Maintenant, il ne me reste que les championnats du monde, où le parcours sera plus difficile, pour obtenir ce résultat. Ce sera une bonne motivation."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK