Keisse exclu du Tour de San Juan après une moquerie à connotation sexuelle

Le cycliste belge Iljo Keisse, 36 ans, s'est vu infliger une amende de 3.000 pesos argentins (environ 80 dollars) pour offense à connotation sexuelle contre une serveuse lors du Tour de San Juan en Argentine.

Le Gantois a ensuite été exclu par la direction de course "pour un comportement qui porte atteinte à la réputation et à l'honneur de l'organisation du Tour de San Juan, de l'UCI et du cyclisme en général".

"Je tiens à m'excuser auprès de tous pour le geste que j'ai fait la semaine dernière. Je ne voulais offenser personne et je suis vraiment désolé. Je sais que j'ai commis une erreur mais je ne suis pas une personne irrespectueuse", a dit mercredi lors d'une conférence de presse le coureur et capitaine de Deceuninck-Quick Step.

L'incident s'est produit vendredi quand Keisse a simulé un geste à connotation sexuelle derrière une jeune serveuse lors d'une photo de groupe avec ses coéquipiers tous vêtus du maillot de leur équipe.

La photo très explicite a été publié par la presse locale. La jeune femme a porté plainte devant la justice. "Après avoir passé une commande, je leur ai demandé de prendre une photo avec eux et j'ai senti qu'on s'appuyait contre moi. J'ai cru que c'était par accident mais après j'ai réalisé que ce n'était pas ça", a déclaré aux journalistes la jeune femme après l'incident.

Un tribunal local a condamné le coureur à une peine d'amende pour "outrage à la morale publique". Le président du tribunal, Enrique Mattar, a dit à l'égard du cycliste que "cette personne a reconnu avoir eu un comportement irrespectueux et a été sanctionnée".

En Argentine, une attitude comme celle de Iljo Keisse est considérée comme un abus sexuel. Le juge Mattar a admis que l'amende était "faible" mais a décaré qu'elle respectait la loi.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK