Alaphilippe : "Je rêve de gagner Liège, mais je prends les trois courses à cœur"

Ce dimanche, c’est l’Amstel Gold Race. Après son annulation en 2020, la classique est de retour pour lancer le triptyque des Ardennaises. Une course en circuit local de 16,9 kilomètres à répéter 13 fois, rythmée par de multiples ascensions à suivre en direct dès 14h10 sur La UNE et Auvio. Et parmi les favoris, Julian Alaphilippe.

Qui va remporter l’Amstel Gold Race ? Un nom revient souvent. Celui de Julian Alaphilippe. Ça tombe bien, le Français est en forme, comme il l’a confié lors de la conférence de presse :

"La forme est bien, j’ai pris le temps de récupérer après le Tour des Flandres. Je suis motivé pour l’Amstel, mais aussi la Flèche et Liège la semaine prochaine. C’est un objectif important dans ma saison. Si ce n’était pas évident de gérer ma forme, j’ai bien récupéré et j’espère faire un bon résultat."

Le message est lancé aux autres concurrents. Si le tenant du titre en 2019, Mathieu van der Poel ne sera pas au départ, les autres noms qui seront sans doute aux avants postes seront Wout Van Aert qui partagera son rôle de leader avec Primoz Roglic, mais aussi Tom Pidcock. Attention cependant que la course sera différente des autres années, l’Amstel se disputant en circuit fermé. La tactique d’équipe risque donc d’être importante et à ce petit jeu-là, Deceuninck-Quick Step pourrait bien tirer son épingle du jeu.

"C’est une course assez nerveuse et on doit rester concentrer car il y a plein d’obstacles. Avec le circuit, il faudra enchaîner les difficultés tout en ayant moins de récupérations qu’en temps normal, ce qui va être difficile. Il faudra aussi veiller à être bien placé pour éviter de prendre une cassure et devoir relancer. Ça va user le peloton, surtout qu’on doit grimper le Cauberg 11-12 fois. Mais on est concentré sur ce qu’on a à faire et on verra comment on va s’organiser. L’équipe qui va contrôler la course aura certains avantages. On a l’habitude de le faire mais il faudra voir comment cela va se passer", continue Julian.

Van Aert ? Oui mais Vansevenant aussi !


►►► À lire aussi : Amstel Gold Race : Alaphilippe emmènera Deceuninck Quick-Step, Vansevenant aligné

►►► À lire aussi : Mauri Vansevenant, un grand talent, bien plus qu'un super lieutenant pour Evenepoel


Si Alaphilippe pointe Van Aert et Pidcock comme les coureurs à suivre, le Français pointe également du doigt son équipier Mauri Vansevenant comme outsider : "Il est très motivé comme toujours et il a bien presté ces derniers temps. Les classiques ardennaises lui conviennent très bien. Ce sera un coureur qui sera protégé dans la course et il aura sa carte à jouer."

On le voit, Deceuninck-Quick Step sera encore aux avants postes et compte bien se montrer afin de permettre à Julian Alaphilippe de continuer à remplir son armoire à trophée. "La Flèche me convient le mieux, mais je rêve de gagner Liège-Bastogne-Liège. Et des trois courses ardennaises, c’est sans doute l’Amstel qui me convient le moins. Mais je prends les trois courses à cœur pour clôturer cette première partie de saison. En plus en circuit, j’aime bien. Il faut être concentré et avoir une bonne équipe. Et je pense que tous les ingrédients sont réunis. Je suis donc impatient de disputer l’Amstel dans cette organisation-là."

Une armoire à trophée qui continuera de grandir sous la houlette de son équipe de toujours. Le Français ayant resigné jusqu’en 2024.

"Je n’étais pas en stress. On discutait déjà avec Patrick et avec d’autres équipes aussi. Mais à partir du moment où l’on s’est mis d’accord rapidement avec Patrick, c’était naturel de continuer l’aventure", conclu Alaphilippe.

Le champion du monde français a terminé à quatre reprises dans le top 10 à l'Amstel mais est toujours passé à côté du podium, échouant notamment à la 4e place en 2019 après avoir été repris in extremis alors qu'il était en tête en compagnie du Danois Jakob Fuglsang. L’Amstel Gold Race, c’est ce dimanche à suivre en direct dès 14h10 sur La UNE et Auvio.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK