16 coureurs au sein de l'équipe Wallonie-Bruxelles en 2016

L'équipe Wallonie-Bruxelles-Group Protect a présenté vendredi son effectif et son programme pour la saison 2016 au Domaine des Hautes Fagnes à Ovifat. L'équipe continentale wallonne, qui entre cette année dans sa 6e saison, est composée de 16 coureurs sous contrat professionnel, dont 5 nouvelles recrues, pour la saison 2016.

Créée en 2011 à l'initiative du Ministre des Sports sur le principe d'un partenariat mixte public-privé, l'équipe Wallonie-Bruxelles-Group Protect entre ainsi dans sa 6e saison dans le peloton professionnel. Le "Group Protect", déjà présent en 2015, a renforcé son partenariat avec l'équipe dont il est devenu le co-sponsor maillot. Tous les coureurs de l'équipe Wallonie-Bruxelles évoluent sous contrat professionnel.

Parmi les 16 coureurs qui évolueront en 2016 dans la formation wallonne, on dénombre 5 nouvelles recrues: Olivier Pardini, revenu dans les rangs de Wallonie-Bruxelles (en provenance de Verandas Willems) où il a déjà évolué en 2011; Thomas Deruette, qui a évolué en 2014 chez Color Code-Biowanze et en 2015 chez Differdange-Losch; Baptiste Planckaert, entres autres 2e de la Coupe de France en 2015 sous le maillot de Roubaix-Lille Métropole, et qui commence sa 8e campagne professionnelle chez Wallonie-Bruxelles-Groupe Protect. Deux espoirs, Jimmy Duquennoy et Florent Delfosse, issus de l'équipe continentale wallonne Color Code-Arden Beef, vivier de formation de Wallonie-Bruxelles, ont signé leur premier contrat professionnel pour la saison 2016.

L'équipe Wallonie-Bruxelles a, depuis sa création, aidé des coureurs wallons à signer dans équipes de niveau supérieur, continentales professionnels (D2) ou World Tour (D1). Parmi ces coureurs, on mentionnera Jonas Van Genechten (IAM), Boris Vallée (Lotto-Soudal, puis Fortuneo-Vital Concept en 2016), Gaëtan Bille (Lotto Soudal, puis Verandas Willems, puis Wanty-Groupe Gobert en 2016), Boris Dron et Antoine Demoitié (Wanty-Groupe Gobert), qui est monté un échelon pour la saison 2016.

Brandt souhaite des coureurs "avec un mental de guerrier"

L'ancien coureur de l'équipe Lotto, le Liégeois Christophe Brandt, est aujourd'hui le manager de l'équipe Wallonie-Bruxelles-Groupe Protect. Son objectif est de former de jeunes coureurs wallons à passer le cap vers le haut niveau du cyclisme.

"A l'aube de cette nouvelle saison 2016, je suis très heureux de l'évolution que l'équipe a connue depuis sa création", a indiqué Christophe Brandt vendredi lors de la présentation de l'équipe à Ovifa. "Nous avons depuis 2 ans un programme de courses dignes de notre équipe professionnelle avec des épreuves de très haut niveau, d'un jour ou par étapes, en Belgique et à l'étranger. Nous avons fait beaucoup d'efforts pour renforcer le staff d'encadrement de nos coureurs".

L'ancien coureur professionnel namurois Olivier Kaisen a, dans cette optique, rejoint le staff sportif de Wallonie-Bruxelles-Group Protect où il épaulera Frédéric Amorison en tant que directeur sportif adjoint.

Côté coureurs, Christophe Brandt souhaite un engagement total des coureurs de Wallonie-Bruxelles. "Je dirai qu'une fois de plus nous avons réalisé en 2015 la mission première de notre équipe", a poursuivi Christophe Brandt. "En 2015, nous avons aidé un coureur wallon à rejoindre l'étage supérieur en 2016: Antoine Demoitié est en effet passé dans la continentale professionnelle Wanty-Groupe Gobert. C'est un point très positif dans la conjoncture actuelle. Cette année, je serai content avec des victoires, c'est normal. Il faut cultiver la victoire, c'est essentiel. Je souhaite voir devant moi les 16 coureurs de Wallonie-Bruxelles avec un mental de guerrier. Dans la vie, aujourd'hui, on n'arrive plus à rien si on ne se bat pas. Si nous avons des guerriers chez Wallonie-Bruxelles, ça voudra dire que nous aurons réussi notre mission en 2016. Nous avons travaillé la base de leur condition en 2014-2015, nous avons travaillé le 2e étage de leur condition cet hiver. Nous voulons que nos coureurs prennent confiance en eux car, avec toute la structure sportive dont ils bénéficient, c'est à eux de faire la différence".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK