Toronto et Denver remettent les pendules à l'heure

Choquées dès leur premier match, les équipes de Toronto et de Denver ont réagi mardi soir devant leur public en égalisant à 1 victoire partout respectivement contre Orlando et San Antonio, dans leur série du premier tour des play-offs en Ligue nord-américaine de basket (NBA).

Les Raptors n'ont pas fait dans la dentelle en laminant le Magic 111 à 82, avec 37 points de Kawhi Leonard et un double-double de Pascal Siakam (19 pts, 10 rbds). Les Nuggets, eux, se sont imposés (114-105) au prix d'un ahurissant retour en fin de match.

Les joueurs de la franchise canadienne, qui menaient déjà largement à la mi-temps (51-39), ont enfoncé le clou dans le troisième quart-temps qu'ils ont dominé 39-27, pour porter leur avance à 24 points (90-66) à l'abord de l'ultime quart.

Leonard a été l'architecte du succès de Toronto, en réussissant 15 de ses 22 tirs (plus de 68 % de réussite). Une adresse au tir assortie de 4 rebonds et autant de passes décisives, devant un public en délire à la Scotiabank Arena.

Cette victoire a redonné confiance à l'équipe entraînée par Nick Nurse avant de mettre le cap sur la Floride où se disputeront les deux prochaines manches.

Dans la Conférence Ouest, les Portland Trail Blazers ont pris le large face à Oklahoma City, qu'ils ont à nouveau battus, 114 à 94, pour mener 2 victoires à 0 dans la série.

Quand Jamal Murray se réveille

McCollum a rendu une belle copie, en étant le meilleur marqueur de la rencontre avec 33 points, en raflant huit rebonds et en distillant 5 passes décisives. Il a été bien épaulé par Damien Lillard (29 pts, 4 rebonds et 6 passes).

Dans les rangs du Thunder, Russell Westbrook a frôlé le triple double, avec 14 points, 11 passes décisives et 9 rebonds.

Devant les Spurs de San Antonio, les Denver Nuggets, menés de dix longueurs (59-49) à la mi-temps et encore de six après trois quart-temps (81-75), ont appuyé sur l'accélérateur dans un quatrième quart qu'ils ont remporté 39 à 23 pour finalement s'imposer 114-105.

Un dernier quart qui a sonné le réveil de Jamal Murray: jusque-là quasiment muet (3 points en 3 quarts-temps), il a inscrit 21 des 39 points de son équipe, avec un exceptionnel 8 sur 9 aux tirs.

Mike Malone, malgré la pauvreté de la production de Murray jusque-là, a maintenu sa confiance dans le jeune Canadien de 22 ans. "Je n'avais pas prévu qu'il fasse ce qu'il a réussi à faire dans le quatrième quart, mais je savais qu'il avait au fond de lui besoin de ces minutes", a assuré l'entraîneur des Nuggets.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK