Milwaukee prend l'avantage face à Boston, Portland gagne après 4 prolongations

Giannis Antetokounmpo a retrouvé son meilleur niveau et Milwaukee est venu gagner 116-123 à Boston la 3e manche de la demi-finale de la Conférence Est du championnat NBA de basket. Les Bucks prennent l'avantage après ce deuxième succès consécutif convainquant sur les Celtics. Dans l'autre match de la soirée, il a fallu jouer vingt minutes de jeu supplémentaire (4 prolongations) avant de voir Portland émerger 140-137 face à Denver. Les Blazers mènent désormais deux victoires à une.

Défaits et dominés chez eux par les Celtics lors du premier match (90-112), Antetokounmpo et ses coéquipiers ont rendu la pareille dans la salle de la franchise la plus titrée de l'histoire.

Le "Greek Freak" s'est révélé impérial. Outre ses 32 points qui en ont fait le meilleur marqueur de la soirée, Antetokounmpo a pris 13 rebonds, donné 8 passes décisives, contré 3 ballons et subtilisé deux autres. Du coup, la mauvaise sortie d'Eric Bledsoe (9 pts à du 4/15) bien compensée par son remplaçant George Hill (21 pts à du 9/12) n'a pas eu d'effet.

Contrairement au premier match, les Celtics n'ont pas trouvé la clé pour ralentir l'ailier grec. Ils ont multiplié les fautes (22 lancers-francs traduits par 16 points), sans effet sur le résultat.

Kyrie Irving n'était pas non plus dans un grand jour offensivement. Il n'a converti que 8 de ses 22 tirs (dont 2/8 à 3 pts) en 42 minutes de jeu. Ses 29 points sont donc un peu trompeurs.

Il faut remonter au 21 mars 1953 pour trouver un match de play-offs poussé à quatre "overtime" (entre Boston et Syracuse). Autant dire que le Portland-Denver de vendredi est entré dans la légende de la NBA.

Les Trail Blazers ont réussi a conservé leur invincibilité à domicile qui dure depuis douze matchs.

Les deux arrières locaux C.J. McCollum et Damian Lillard ont marqué respectivement 41 pts (record personnel égalé mais seulement à du 16/39) et 28 points (10/24 et 2/11 à 3 pts) et joué 60 et 58 minutes. Du côté des Nuggets, le pivot serbe Denver Nikola Jokic est resté sur le terrain 65 des 68 minutes de la rencontre, à deux minutes du record en play-offs. Il a présenté une carte de statistiques riche de 33 points, 18 rebonds et 14 passes décisives, mais aussi 8 pertes de ballon, son 3e triple-double dans ces play-offs. Denver peut sans doute regretter sa maladresse aux lancers francs (14/20) dans une rencontre qui s'est jouée sur des détails.

Les joueurs n'auront que 48 heures avant la 4e manche qui se jouera dimanche à nouveau dans l'Oregon.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK