Accrochage entre Ibrahimovic et... Lebron James : "Je ne suis pas le genre de gars qu'il faut attaquer"

Accrochage entre Lebron James et Zlatan Ibrahimovic.
2 images
Accrochage entre Lebron James et Zlatan Ibrahimovic. - © Tous droits réservés

Décidément, le sport peut parfois nous offrir quelques accrochages inattendus. En témoigne cette récente prise de bec entre Lebron James et...Zlatan Ibrahimovic.

C'est le Suédois qui a d'ailleurs mis le feu aux poudres. Dans un média suédois, il a fustigé les prises de paroles nombreuses de Lebron James au niveau politique et son engagement, notamment, pour défendre certaines causes sociétales (Black Lives Matter). Selon, lui, un sportif devrait agir sur le terrain et uniquement sur le terrain.

►►► À lire aussi : 500 buts pour l'acrobate Zlatan Ibrahimovic... dont 5 coups d'éclat mémorables

►►► À lire aussi : Punchlines, provocations, frasques : Zlatan Ibrahimovic, l’ego sans filtre

"J’aime le basket et LeBron James est phénoménal dans ce qu’il fait. Mais je n’aime pas quand des gens avec un certain statut font de la politique en même temps. Fais ce pour quoi tu es bon. Reste dans ton domaine. Je joue au foot parce que c’est là-dedans que je suis le meilleur. Je ne fais pas de politique​. Je le ferais si j’étais un politique.

C’est la première erreur que font beaucoup de gens, quand ils deviennent célèbres et atteignent un certain statut. Reste en dehors de tout. Fais simplement ce que tu sais faire de mieux, parce que ça n’a pas l’air bien" a expliqué le fantasque Ibrahimovic.

Lebron James réplique et attaque frontalement Zlatan

Une déclaration, 100% griffée Zlatan, qui n'est évidemment pas tombée dans l'oreille d'un sourd. En marge de la rencontre face aux Blazers la nuit dernière, James a évidemment réagi : "Je ne vais jamais me taire sur des choses que j’estime ne pas être bonnes. Je prêche pour mes gens, et je prêche pour l’égalité, le vote systématique. Je pointe du doigt le racisme, les injustices sociales, la suppression du vote, les choses qui se passent dans notre communauté. Parce que je fais partie de cette communauté et je vois les choses qui s’y passent et qui continuent de se passer à travers les 300 enfants de mon école qui traversent les mêmes choses. Ils ont besoin d’une voix et je suis leur voix." a expliqué LBJ.

Et James en a remis une couche, utilisant un exemple bien concret pour dénoncer les propos de Zlatan : "C’est marrant qu’il dise ça parce que je me souviens qu’en 2018, c’était le même gars qui disait que lorsqu’il était en Suède, il parlait de ces mêmes sujets. Parce que son nom de famille n’était pas commun, et qu’il ressentait parfois le racisme quand il était sur le terrain. Je parle avec un esprit instruit. Je ne suis pas vraiment le gars qu’il faut attaquer parce que je fais mes recherches de mon côté." (source : Basketusa)

1-1 balle au centre ?

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK