Verviers-Pepinster sera fixé lundi prochain

Verviers-Pepinster sera fixé lundi prochain
Verviers-Pepinster sera fixé lundi prochain - © Tous droits réservés

Verviers-Pepinster s'est vu accorder lundi une semaine de plus pour étoffer son dossier et offrir des garanties quant à sa viabilité financière au tribunal de première instance de Verviers qui a mis le dossier pépin en continuation. Lundi prochain, il dira si oui ou non le club de basket peut poursuivre ses activités en D1.

Le tribunal a examiné en effet ce lundi la demande de dissolution de l'asbl du club, sollicitée par l'administrateur provisoire, Me Luc Defraiteur, suite à la perte estimée entre 90.000 et 100.000 euros lors de l'exercice 2011-2012. Le dossier a été mis en continuation.

L'avocat du club pépin, Me Defrance, a déposé une attestation prouvant l'engagement de la Ville de Verviers à concurrence de 85.000 euros par ans lors des cinq prochaines saisons et souligné l'apport d'argent frais d'un sponsor major "d'accord d'anticiper la moitié de la somme de sponsoring prévue pour 2013-2014".

Une autre piste passe par la diminution de la masse salariale de l'équipe première.

Me Defrance a aussi argué que depuis 2008 et la mise sous "contrôle judiciaire" de Verviers-Pepinster, le club était parvenu à rembourser 1,2 million d'euros sur les 3 millions de dettes.

Le tribunal a accepté de reporter sa décision à huitaine, souhaitant plus de garanties quant à l'arrivée de futurs partenaires.

Aaron Mc Carty, l'ancien coach pépin, est également partie à la cause puisqu'il a également assigné le club en dissolution pour arriérés de salaire. Son cas doit être tranché en juin par le tribunal du travail de Verviers.

Vendredi, l'assemblée générale de l'asbl Verviers-Pepinster doit se prononcer, comme chaque année, sur la poursuite ou non du club en D1, mais avec deux assignations en dissolution, les débats seront d'autant plus importants.


Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK