Meesseman et Ekaterinbourg se qualifient pour la finale du Final Four d'Euroligue

Emma Meesseman
Emma Meesseman - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Emma Meesseman et Ekaterinbourg se sont qualifiés pour la finale de l'Euroligue féminine de basket grâce à un succès 81-59 (mi-temps: 42-39) en demi-finale sur Sopron, club organisateur du Final Four vendredi en Hongrie. L'intérieure flandrienne, 25 ans, 1m92, tentera dimanche de remporter une 3e fois l'Euroligue après ses succès de 2016 et 2018 (où elle fut désignée MVP), toujours sous le maillot d'"Ekat".

Si les Hongroises se sont accrochées en première période, la supériorité russe s'est marquée au fil des minutes en deuxième mi-temps grâce notamment à l'Américaine Brittney Griner (19 pts, 8 rebonds) et l'Espagnole Alba Torrens (13 points).

Emma Meesseman de son côté a inscrit 7 points (2/4 à 2pts, 1/1 à 3pts) et pris 6 rebonds pour 3 assists, une interception, et une perte de balle sur sa ligne de stats en 27 minutes de jeu.

Ekaterinbourg, tenant du titre et coaché par l'Espagnol Miguel Mendez, jouera en finale dimanche face à un autre club russe, le Dynamo Koursk, vainqueur de l'USK Prague dans sa demi-finale 84-67 plus tôt dans la soirée.

Les Russes de Koursk, qui restent sur une série de 51 victoires pour seulement deux défaites en Euroligue ces trois dernières saisons et lauréats en 2017, ont vu les Tchèques s'accrocher en première période. Les filles de Lucas Mondelo, le coach espagnol de la formation russe, se sont détachées en seconde période, emmenées surtout par son Américaine Breana Stewart, MVP de la phase régulière, auteur de 32 points, de sa compatriote Natasha Howard (avec un double-double 22 pts, 10 rebonds) et de son ailière serbe Sonia Petrovic (20 points).

Ekaterinbourg a remporté l'Euroligue féminine à quatre reprises en 2003, 2013, 2016 et 2018.

L'USK Prague avait gagné l'Euroligue en 2015.

La finale et le match pour la 3e place auront lieu dimanche.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK