Kim Mestdagh: "On peut espérer devenir comme l'Espagne dans quelques années"

Historique ! En s'imposant face à la Grèce dans la petite finale de cet Euro, les Belgian Cats ont décroché la médaille de bronze à Prague. C'est la première fois que notre pays décroche une médaille dans un championnat d'Europe de basket.

Une médaille entièrement méritée pour les Cats qui ont largement dominé les joueuses grecques comme en atteste le résultat : 78 - 45 , soit 33 pts d'écart en faveur de la Belgique. Les joueuses de Philip Mestdagh auront donc marqué de leur empreinte cet euro de Basket avec un parcours exceptionnel : 5 victoires pour une seule défaite, qui plus est face à l'Espagne, la meilleure nation européenne. Et donc une 3ème place, synonyme de médaille sans oublier une qualification pour les prochains championnats du monde. Un authentique exploit qui fera date dans l'histoire du basket belge.

Un résultat que Kim Mestdagh, meilleure marqueuse des Cats ce dimanche avec 18 points, n'imaginait pas obtenir au début de cette aventure. "Personne n’y croyait. Notre équipe encore moins. On savait qu’on avait du talent, des grandes joueuses mais on ne savait pas comment on allait jouer dans un tournoi comme celui-ci. On ne savait pas comment on allait réagir face à la pression mais on a grandi au fur et à mesure du tournoi et on termine avec un match comme ça qui vaut la médaille : c’est génial."

Mestdagh qui est un des fers de lance de l'équipe nationale pense même que les Belgian Cats peuvent encore franchir un cap et met en évidence les qualités de l'équipe "L’Espagne était la meilleure équipe. On n’est pas encore à ce niveau là avec la Belgique mais on peut espérer être comme l’Espagne dans l’avenir. Il y a beaucoup de travail derrière tout cela et un grand esprit d’équipe. Nous sommes un groupe d’amies où il y a beaucoup de respect, pas de jalousie et où tout le monde se bat pour la joueuse d'à côté."

Philippe Mestdagh : "Une médaille méritée"

Son père, le coach des Belgian Cats Philip Mestdagh est du même avis. "C'est dommage d'avoir joué l’Espagne en demi mais on doit être réaliste aussi et se dire que ça donne de l’air pour encore progresser."

Et de poursuivre. "Je n'imaginais pas ça. Le but du début c’était la qualification pour les quarts de finales pour donner aux joueuses des matchs de haut niveau. Ensuite on a commencé à gagner. Cette médaille est méritée quand je vois tout le parcours. Nous sommes dans l'histoire du basket.

Antonia Delaere: "Maintenant on peut travailler pour le Mondial"

Antonia Delaere s'attarde quant à elle un peu plus sur cette victoire contre la Grèce. " C’est vraiment un exploit, c’est incroyable. La manière aussi est là aujourd’hui avec un écart de 30 points. L’Espagne est encore trop forte pour nous actuellement, mais la Grèce on savait que l’on pouvait la battre. On était les meilleures tout le match. On a joué six matches avec un haut niveau, maintenant on peut travailler pour la Coupe du Monde."

 

Emma Meesseman : "Le moment n°1 de ma carrière"

Heureuse pour cette médaille, Emma Meesseman résumait en une phrase l'exploit des Belgian Cats. "Le bronze, c’est un rêve pour la Belgique et le faire avec ce groupe-ci, c’est encore mieux."

"On a montré que l’on méritait et qu’on était une équipe qui a surpris tout le monde. C’est le moment numéro un de ma carrière rien que parce que c’est avec ce groupe qui est composé de toutes les amies avec qui j’ai commencé le basket."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK