Julie Allemand, la meneuse des Cats, satisfaite du tirage : "La Belgique visera une médaille à l'Euro"

La Belgique connaît donc ses adversaires du premier tour de l’Euro de basket féminin qui se déroulera du 17 au 27 juin en Espagne (Valence) et en France (Strasbourg). Les Cats, têtes de série, seront opposées à la Bosnie-Herzégovine, à la Slovénie et à la Turquie. Un tirage relativement clément même si l’équipe de Phlip Mestdagh, 3ème au ranking européen, devra batailler ferme pour décrocher la première place du groupe, donnant accès directement aux quarts de finale.

Julie Allemand, la meneuse des Belgian Cats, a suivi en direct le tirage. Selon elle, la Belgique a une belle carte à jouer dans cet Euro 2021 : " Ce tirage n’est pas mal du tout. Comme nous étions dans le premier chapeau avec l'Espagne, la France et la Serbie, il fallait surtout éviter la Russie qui est un gros morceau. Maintenant, c’est vrai que nous devrons affronter la Turquie, 7ème nation mondiale, qui possède pas mal de qualités et qui est souvent au rendez-vous. Cela dit, ça reste un championnat d’Europe avec les 16 meilleures équipes du continent et puis, la Belgique est quand même classée 6ème au ranking mondial. Il va donc falloir être sérieuses et concentrées tout au long du tournoi. Pour le reste, la Slovénie est une équipe que les Cats connaissent bien. Nous les avions affrontées lors du dernier Euro. Je me souviens que nous avions éprouvé pas mal de difficultés pour les battre, en barrage, 72-67. Grâce à ce succès, nous nous étions qualifiées pour les quarts de finale. Enfin, la Bosnie, c’est un peu l’inconnue pour nous mais je pense que le coup est jouable. Dans l’ensemble, je peux donc dire que ce n’est pas un mauvais tirage ".

A Strasbourg, avec ou sans supporters ?

Les Cats disputeront leurs matches du premier tour à Strasbourg au Rhenus Sport (une salle de près de 8.000 places) avant de poursuivre, on l’espère, l’aventure à Valence pour la phase finale. Julie Allemand, qui évolue à Montpellier avant de rejoindre Lyon, sera donc en pays de connaissance. Un atout aussi pour la Belgique, du moins si le public est autorisé… " Honnêtement, je vais dire que si les supporters peuvent venir assister aux matches de cet Euro, alors c’est super pour nous de jouer à Strasbourg. Je suis sûre que de nombreux fans belges vont faire la route pour venir nous encourager. Ce serait un fameux bonus pour les Cats mais d’un autre côté, si nous poursuivons l’aventure, et c’est bien notre intention, il faudra aller jouer à Valence. Un trajet qui va engendrer un peu de fatigue, ce qui n’est pas l’idéal dans un championnat d’Europe. Maintenant, c’est comme ça et il faudra bien s’y conformer. Il faudra juste s’habituer au changement de salle mais ce n’est certainement pas le plus important. Je dirai même que ce sont des détails. J’espère juste que les supporters pourront venir dans les salles et comme ça nous serons portés vers la victoire lors des trois premiers matches…. ".

Objectif : d’abord le Top 6 et puis la médaille

Avec ou sans supporters, les Belgian Cats devront toutefois passer l’écueil du premier tour en terminant si possible à la première place du groupe C, de manière à éviter de passer par les barrages face à une équipes du groupe D où on retrouve la France, la Russie, la République Tchèque et la Croatie. C’est en tout cas clairement l’ambition de l’équipe belge qui rêve également d’une nouvelle médaille après le bronze décroché à l’Euro de Prague en 2017 : " Notre premier objectif sera de finir en tête de notre groupe mais la priorité, c’est une place dans le Top 6 afin de valider notre ticket pour le tournoi qualificatif en vue de la prochaine coupe du monde qui aura lieu en 2022, en Australie. Une fois le Top 6 acquis, je peux toutefois vous dire que nous ne nous arrêterons pas en si bon chemin car nous avons vraiment l’équipe pour aller décrocher une nouvelle médaille à cet Euro. Je dirai même que nous sommes capables de rivaliser avec toutes les autres équipes  et pourquoi pas d'atteindre, pour la première fois, la finale. En tout cas, moi j’y crois ".

Répétition générale avant les JO de Tokyo

Ce championnat d’Europe servira également de préparation aux Jeux Olympiques qui se dérouleront un mois plus tard à Tokyo. Cette échéance n’échappe pas à Julie Allemand et aux Cats qui s’apprêtent à vivre un été chargé et on l’espère fertile en émotions… " C’est sûr que ce championnat d’Europe sera une belle préparation pour les JO de Tokyo. Cela dit, il ne faudrait toutefois pas s’imaginer que cet Euro va juste se limiter à une préparation pour Tokyo. Ce serait un peu réducteur. C’est plus que cela et nous devrons monter qui nous sommes lors de chaque rencontre. Les deux compétitions qui nous attendent seront en tout cas très importantes pour le basket féminin et même l’ensemble du basket belge. On va devoir bien dissocier notre objectifs avec je le répète une médaille, si possible, à l’Euro tout en sachant que ce sera la meilleure des préparations en vue des Jeux Olympiques ".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK