Euro Basket : Les Cats, un podium...sinon rien !

Ce Jeudi à 15.00 Direct sur Auvio dès 14.50h, les Belgian Cats disputent leur première rencontre de poule à Strasbourg face à la Bosnie-Herzégovine. Un match abordable sur le papier, les adversaires des Cats pointent à la 34éme place au ranking mondial alors que nos compatriotes occupent le sixième rang.

La fin de la période de préparation des Cats a été quelque peu perturbée. Un match amical annulé face à la Grèce...pour cause de Covid et un forfait de dernière minute avec une fracture de la main pour Jana Raman. Le staff et les joueuses sont impatientes d'en découdre sur le parquet du Rhénus Sport de Strasbourg.

Pendant tout le tournoi, Thibaut Petit, ex-coach de Montpellier, en partance pour le club russe de Koursk sera notre consultant. Il préface cet Euro où les Cats affichent des ambitions légitimes eu égard à leur rang. La Fiba pointe la France, comme favorite devant...la Belgique, l'Espagne et la Serbie. Rien que cela !

Entretien.

Thibaut, les Cats abordent cet Euro avec un capital confiance. Cinq victoires, une seule défaite contre l'Espagne.

Une seule défaite en Espagne, sans Julie Allemand. Je pense que l'on a surtout cette équipe progresser ensemble avec des joueuses-cadres comme Kim Mestdagh qui a eu son match-référence aussi et on a senti un groupe monter en puissance sur la préparation et qui est vraiment prêt pour cet Euro.

Le dernier match annulé pour cause de Covid, peut-il être préjudiciable pour Julie Allemand qui a disputé moins de rencontres que ses équipières ?

Pour Julie, ça aurait été un match super intéressant mais malheureusement le match a été annulé. Julie est très forte dans sa tête et elle est prête pour le match contre la Bosnie.

La Bosnie est premier adversaire des Cats. L'adversaire idéal pour entrer dans ce tournoi ?

On doit monter en puissance dans ce tournoi. Jouer la Bosnie, c'est le premier match idéal avec une joueuse très forte, Jones, mais une équipe qui au nouveau du collectif est moins impressionnante que nous.

Le lendemain, les Cats seront opposées à la Slovénie, 30éme mondiale. Encore un adversaire à la portée de nos compatriotes ?

Une équipe à respecter qui a battu la Russie récemment. Une équipe qui est capable qui peut réussir "un coup", mais je pense aussi que l'on dominera cette équipe si collectivement on est consistant, on ne doit pas craindre cette équipe.

Deux rencontres en l'espace de vingt-quatre heures, ce sera aussi l'occasion pour le coach de procéder à de nombreuses rotations ?

C'est la poule idéale. une belle opportunité pour gérer l'effectif aussi. Si on commence bien les matchs. Si on commence avec beaucoup d'intensité comme ce que l'on a montré dernièrement, on pourra gérer et surtout bien préparer les quarts de finale, les demis...et peut-être la finale (sourire).

La Turquie, le troisième adversaire, le plus coriace, 7éme au ranking mondial ?

Oui. Mais aujourd'hui, la Turquie est un peu malade, on le voit au niveau de ses résultats pendant sa préparation. C'est une équipe qui se reconstruit avec beaucoup de jeunes et des joueuses-cadres qui évoluent peu dans leur club en Turquie. En résumé, une équipe qui n'est pas au mieux de sa forme.

Trois victoires en trois rencontres pour se qualifier directement pour les quarts est envisageable ?

On doit avoir cette ambition mais attention, on est dans une période particulière. Il peut arriver plein de choses, le matin d'un match. Il faut que tout tourne, pour nous aussi et si nous n'avons aucune mauvaise surprise, on fera certainement un trois sur trois.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK