Basket : Loïc Schwartz, "On ne voulait pas être la première équipe d'Ostende à ne pas avoir gagné le titre"

Ostende a remporté son dixième titre de champion de Belgique de suite. Loïc Schwartz a été élu MVP et était évidemment aux anges : "Gagner un titre c'est déjà bien mais savoir qu'on a pu contribuer de la meilleure des manières c'est encore mieux".

Et une nouvelle fois, les Ostendais ont tout gagné cette saison, la coupe et le championnat. "Je pense que c'est la continuité. Il y a toujours une base très solide avec notre coach Dario Gjergja et notre meneur et capitaine Dusan Djordjevic. Il suffit de suivre leur leadership et à la fin ça devient beaucoup plus facile", explique le joueur ostendais.

Malgré tout, cette finale a été accroché et Mons ne s'est pas laissé faire : "Ils ont joué avec un gros coeur. Ils n'avaient pas un effectif avec 12 joueurs comme nous on peut se permettre d'avoir. lls se sont battus avec leurs armes et on a senti sur la fin qu'ils étaient fatigués et qu'ils avaient lancé toutes leurs forces dans la bataille".

Ostende remporte son dixième titre consécutif, une performance historique : "On a marqué l'histoire et je pense qu'on ne voulait pas être la première équipe d'Ostende à ne pas avoir gagné le titre. Je pense que c'est mémorable et qu'aucun autre club ne pourra atteindre les dix titres avant longtemps. On doit se rendre compte de ce qu'on vient d'accomplir".

Et ce qui a pesé dans la balance c'est la culture de la victoire de son coach, Dario Gjergja : "La culture de la gagne est dans ses gênes. C'est quelqu'un qui ne lâche jamais et qui nous pousse. Même si parfois ce n'est pas facile de jouer pour lui. A la fin on est très heureux des résultats".

Finalement les Ostendais on un peu douté : "Je mentirais si je vous disais qu'on n'a pas été un peu plus hésitant. Mais avec des leaders comme Djerja, Djordjevic et Gillet qui ont connu beaucoup de batailles, de grosses séries de play-offs, ils nous ont toujours dirigé dans la bonne direction. Ils nous ont poussé pour aller jusqu'au bout". 

Loïc Schwartz, MVP des finales, est également devenu un leader : "C'est vrai que j'ai essayé de jouer ce rôle. Je suis un des plus anciens et c'est avec plaisir que j'essaye de guider les plus jeunes".

2 images
Loïc Schwartz a été élu MVP de cette finale des play-offs entre Ostende et Mons. © Pierre Capart
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK