Antonia Delaere : "Pas le meilleur match des Belgian Cats mais nous sommes en quarts de finale"

C’est un match à haute intensité qu’ont disputé, ce dimanche, les Belgian Cats à la Rhénus Arena de Strasbourg. Une victoire sur le fil, 61-63, face à la Turquie qui propulse l’équipe belge en quarts de finale, en évitant les barrages. Après une entrée compliquée dans ce championnat d’Europe (défaite initiale face à la Bosnie), les Cats ont inversé une situation qui paraissait pourtant compromise en signant deux succès consécutifs contre la Slovénie et la Turquie. Notre équipe nationale est ainsi parvenue à se hisser en quarts de finale de cet Euro, même si tout n’est pas encore parfait comme le reconnait l’ailière Antonia Delaere…

 

Antonia, les Belgian Cats peuvent pousser un ouf de soulagement après cette victoire face à la Turquie, synonyme de qualification pour les quarts de finale ?

" Et comment… On savait avant de jouer contre les Turques que c’était un match do-or-die comme on dit. Soit, on gagnait et on poursuivait l’aventure dans cet Euro, soit on s’inclinait et on devait alors rentrer à la maison ce lundi. Il y avait donc une certaine pression sur nos épaules. On a appris, juste avant le match, que la Slovénie avait battu la Bosnie, ce qui évidemment nous arrangeait. Il nous restait donc à faire le job face à la Turquie. Ce n’était certainement pas notre meilleur match. On a souffert mais les Cats ont gagné et c’est le plus important. On va donc surtout retenir notre qualification pour les quarts de finale ".

Ce match face à la Turquie était stressant pour tout le monde ?

" Oui, pour les joueuses, le staff mais aussi pour les supporters. Nous ne sommes pas parvenus à faire le break alors que nous avons pourtant creusé à deux reprises une dizaine de points (+ 14 dans le deuxième quart-temps). A la mi-temps, nous avions toujours 10 points d’avance et puis nous avons commencé à douter. Quanitra Hollingsworth, la joueuse américaine, naturalisée, nous a posé de gros problèmes dans la raquette mais je le répète, l’essentiel est acquis avec cette qualification ".

C’est donc mission accomplie, d’autant que vous allez disposer un jour de récupération supplémentaire, en évitant les barrages ?

" Tout à fait. Nous avons désormais deux jours de repos, ce qui n’est pas à négliger vu la chaleur qui règne dans cette salle. Ce sera un avantage par rapport à l’équipe que nous rencontrerons lors du prochain match. En plus, on voulait vraiment éviter la France en quarts de finale. Et ce sera le cas puisque les Françaises ont largement battu la Russie. On peut donc s’estimer heureuses ".

Quel bilan tirez-vous après ce premier tour, Antonia ?

" C’est un bilan satisfaisant. Je vais même dire qu’on s’en sort bien après notre défaite concédée lors de notre premier match. Maintenant, on aurait préféré un 3 sur 3 mais deux victoires, la première place du groupe et une qualification directe pour le top 8, c’est pas si mal que ça. Je pense que notre Euro ne fait que commencer...".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK