Vendée Globe : Bestaven tient tête en mers hostiles

Vendée Globe
Vendée Globe - © Vendée Globe

Yannick Bestaven (Maître Coq IV) poursuit sa route en tête du Vendée Globe depuis 12 jours, et dans des conditions météorologiques compliquées par une pluie incessante et un froid glacial, au beau milieu d'une dépression dans les mers du Sud. Le marin français est à 8.827,5 milles de l'arrivée de cette course à la voile autour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance, au pointage à 6h00 mardi.

Yannick Bestaven devance toujours dans l'ordre Charlie Dalin (Apivia) et Thomas Ruyant (LinkedOut).

Dalin navigue désormais à 135,6 miles (251 km) de Bestaven, devant Ruyant, qui rattrape son retard, à 202 milles du leader (374 km). Ces marins français s'apprêtent à dépasser le point Nemo, l'endroit de la planète le plus éloigné de toute terre émergée.

Le trio de tête évolue le long de la zone d'exclusion antarctique et file vers le Cap Horn, à la pointe Sud du continent américain, qu'il devrait franchir le 2 janvier si son avancée se poursuit au même rythme.

Un peloton de poursuivants tient le choc, avec sept skippers en un peu plus de 163 milles (300 km).

Le premier marin non-français est l'Allemande Isabelle Joschke (MACSF), 5e.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK