Route du Rhum : Sébastien Destremau, un poète sur l'océan

"Ce n’est pas pour m’éloigner d’ma mère
Que je m’évade en solitaire.
C’est pour m’enivrer d’la mer,
Toilé d’un immense gennaker.
Dans le gel et l’obscurité
Tu pleures, tu ris,
Tu chantes, tu cries.

…."

Un conseil, n’attendez pas, filez, tel un trimaran Ultime porté par les Alizés vers Point-à-Pitre, regarder la vidéo ci-dessus. Vous serez subjugué, comme je l’ai été en le découvrant.

Lui, c’est Sébastien Destremau, skipper-journaliste, 54 ans, Toulonnais, actuellement 2ème en classe "Rhum Mono", un monocoque de 18 mètres.

Malgré les conditions de course épouvantables depuis le départ, malgré la fatigue et le stress, malgré aussi ses ambitions de victoire, il prend le temps, ET LE TALENT, chaque jour, de rédiger des poèmes : sur la course, l’océan, sa vie de solitaire atlantique,… avec un sourire désarmant.

"La routine, c’est un pied dans la tombe
Alors je mouille mes tongues.
J’ai des rêves jusqu’au bout de ma quille

Ouvrez vos écoutilles"

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK