Route du Rhum: Jonas Gerckens poursuit sa route vers Cascais au Portugal

La position de Jonas Gerckens sur la Route du Rhum
La position de Jonas Gerckens sur la Route du Rhum - ©

Les conditions de navigation sont encore très rudes sur la Route du Rhum. La mer est cabossée. "A chaque vague, j'ai peur que le mat se casse, mais pour le moment la structure tient le coup. Mais j'avoue j'ai eu ma dose !", a déclaré Jonas Gerckens.

La mer ne laisse aucun répit aux skippers de la Route du Rhum. "Après chaque vague, le bateau retombe. C'est dur, je dois me tenir pour rester stable. Impossible de rester coucher pour me reposer, je sursaute sans cesse", souligne-t-il.

Au téléphone, quand on contacte le skipper belge, on entend le bruit violent que provoque le choc du bateau après le passage des grosses vagues. L'ensemble de la flotte est malmenée depuis le début de la course. Les dépressions s'enchaînent sans pitié.

Samantha Davies, skipper renommée (Imoca - Initiatives Coeur) a dû renoncer à la course. Son bateau est trop endommagé pour pouvoir continuer en toute sécurité. Même sort pour Fabrice Payen sur un trimaran de 50 pieds a démâté au large du Portugal. Et ce n'est pas fini, une nouvelle dépression arrive sur la flotte.

Quand Jonas Gerckens arrivera à Cascais ce vendredi, Julien Lubrano, le préparateur du bateau, l'attendra pour changer la batterie et refaire le plein du moteur. 

Sur la carte, on observe que la flotte des Class40 est totalement dispersée avec beaucoup de bateaux à l'arrêt depuis les côtes Bretonnes.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK