Jonas Gerckens: "Dur dur la nuit, mais le mât est toujours là"

Jonas Gerckens: "Dur dur la nuit, mais le mât est toujours là"
Jonas Gerckens: "Dur dur la nuit, mais le mât est toujours là" - © Tous droits réservés

La Route du Rhum, course transatlantique en solitaire, a commencé ce dimanche dans des conditions météorologiques particulièrement difficiles et dangereuses. Deux bateaux ont démâté dans la nuit de lundi à mardi, et celui d'Armel Le Cléac'h (Maxi Banque Populaire IX) a chaviré au large des Açores ce mardi. Mais heureusement pour le skipper, qui comptait parmi les grands favoris de la course, il est en sécurité. 

Les incidents se multiplient et les conditions de course sont extrêmement fatigantes pour les skippers. Aux dernières nouvelles, Jonas Gerckens était en quinzième position. Si certains concurrents ont décidé de se mettre à l'abri de la tempête, notre compatriote a pris une décision différente. Après une nuit agitée il a rassuré son équipe et ses proches dans une petite capsule vidéo. Il va bien, mais est déjà très fatigué. "Il faut que je me repose un peu. Dur dur la nuit, ça a tapé fort, mais le mât est toujours là."

On voit autour de lui une mer très remuante. Le début de l'aventure est émaillé d'embûches pour tous les skippers. 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK