L'aventurier belge Thomas De Dorlodot engagé sur le X-Alps, "notre Vendée Globe à nous"

Thomas De Dorlodot
Thomas De Dorlodot - © Facebook - Thomas De Dorlodot

1140 Kms, en parapente et à pieds, de Salsbourg à Monaco, ce sera le chemin de croix de Thomas De Dorlodot dans cette terrible course qu’est la Red Bull X-Alps, lisez "Crossalps".

Ils étaient trente à en prendre le départ ce dimanche matin sur la célèbre Mozartplaatz de Salzbourg, en Autriche. Trente sportifs de (très) haut niveau, excellents pilotes de parapente et trekkeurs sur-entraînés. Aventuriers, surtout, voire têtes brûlées et au moral d'acier. Cette course est redoutable : épuisante, dangereuse aussi. Chaque jour, de 5h du matin à 22h30, ils marchent, à la carte ou au GPS, le sac de 10 kg sur le dos, gravissent les montagnes, décollent, volent de sommet en sommet le plus loin possible, se posent où ils peuvent, et marchent à nouveau.

Bivouac, nuit sous tente, et c’est reparti pour une durée de 12-14 jours. Les blessures sont au rendez-vous, les abandons nombreux, les accidents fréquents. "C’est notre Vendée Globe à nous", raconte Thomas De Dorlodot, des étoiles plein les yeux.


Le Bruxellois de 32 ans en est à sa 6e participation. Sous contrat professionnel chez Red Bull en tant que parapentiste et aventurier, il participe peut-être pour la dernière fois à cette fantastique course qu’est la X-Alps. "Chaque année, il me faut de 3 à 5 mois pour récupérer. Or, il y a d autres projets que j’aimerais vivre pendant ce temps. Et puis les risques d’accident sont vraiment importants, je n’ai pas envie de faire la course de trop", poursuit le Belge.

Nous avons rencontré "Tom" à la veille du départ, à Salzbourg, un entretien intéressant, authentique et chaleureux, comme toujours avec lui. Un reportage lui sera consacré prochainement dans le Week-End Sportif.

Vous pouvez suivre sa course en cliquant ici.

En 2013, nous avions déjà suivi Thomas De Dorlodot sur la X-Alps

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK