Kilian Jornet se met à la pêche… au poisson d'avril

Kilian Jornet délaisserait-il les skis et les baskets pour... la canne à pêche haute technologie ?
Kilian Jornet délaisserait-il les skis et les baskets pour... la canne à pêche haute technologie ? - © Compte Twitter @kilianj

Ils étaient peut-être congelés depuis quelques semaines, alors certains ont tout de même décidé de les sortir du frigo : quelques poissons d’avril ont remonté la rivière des informations ce 1er avril 2020. La période ne se prête pas à toutes les formes d’humour, mais la créativité déborde aussi en ce moment de confinement et peut parfois arracher un sourire bienvenu. Comme celui de Kilian Jornet, la star mondiale du trail.

L’Espagnol a surpris ses fans dans une petite vidéo publiée sur ses réseaux sociaux. Il y annonce la fin de sa carrière de coureur et le début de sa vie de… pêcheur à la ligne. "J’avais besoin de repos et de calme après des années passées à courir partout dans le monde", explique Jornet qui cherchait aussi à se retrouver un peu seul. Il a donc trouvé l’activité parfaite. Et son sponsor principal ne l’a pas laissé tomber : il a décidé de carrément lui offrir la meilleure technologie pour ses cannes à pêche ! Le carbone au service de la nouvelle passion de Jornet, pour une meilleure prise en main et un meilleur transfert de la puissance dans la canne, tout en conservant le moins de vibrations possible. "Ce développement est le résultat d’années d’expertise en matière de carbone. Nous avons utilisé un carbone à "ultra haut module" pour sortir un produit qui répond parfaitement à la philosophie "fast and light" de Kilian", explique très sérieusement Thibaut Montagnoni, le responsable du développement des sports nautiques chez Salomon.

Vitesse et légèreté, dans ses jolies petites bottes rouges : il en faut peu à Kilian Jornet pour être heureux…

Précisons que l’athlète espagnol reste très actif sur ses réseaux sociaux actuellement, en proposant notamment des petits jeux à ses "followers". Il donne aussi rendez-vous l’an prochain sur certaines grandes courses annulées cette année. Preuve s’il en fallait vraiment que la pêche ne deviendra pas son activité principale…