De Dorlodot, épuisé mais toujours en course

Thomas De Dorlodot
Thomas De Dorlodot - © RTBF.be

Ce n'était pas ta fin de course, qui était prématurée, hier: c'était la conclusion de mon article. Mille excuses, Tom, je t'avais sorti trop vite de "ta" Red Bull Xalps !

Depuis le 1 juillet, l' aventurier et pilote de parapente Thomas De Dorlodot participait à la célèbre et redoutable Red Bull Xalps qui exige des athlètes de relier Salzbourg à Monaco, soit 1138 kms à vol d'oiseau, à pied et en parapente, en course d'orientation. La course la plus dure au monde.

Hier après-midi, après avoir utilisé son seul "night pass" et donc marché toute la nuit pour éviter l'élimination, Thomas a pu voler mais a dû se poser au pied du Mont Baldo, le long du Lac de Garde, à 510 kms de l' arrivée. Une fois de plus, la météo ne permettait pas un vol plus long en parapente.

De Dorlodot se battait pour éviter la dernière place, mais ses genoux et chevilles en ont décidé autrement. A bout de force, les articulations en feu, refusant de prendre des risques d'endormissement en vol et de blessures aux membres inférieurs, le bruxellois a décidé de "lever le pied" et d'attendre la fin de course, ce vendredi 10h53. Il termine 19è, sur 31.

12 concurrents avaient déjà été soit éliminés soit contraints à l' abandon dans cette très exigeante course, dont c'était la 8è édition, une édition une nouvelle fois (la 4è) remportée ce jeudi par l'extraterrestre pilote suisse Christian Maurer.

Pour l' aventurier belge, qui en était à sa 6è participation, cette Red Bull Xalps aura été marquée par les contre-temps: 48H de pénalité pour avoir (de peu) violé une zone aérienne interdite, conditions météo empêchant le vol, inflammations aux genoux,....

Avant le départ, Thomas, tu nous confiais que c'était peut être ta dernière Xalps: " Il me faut trop longtemps pour récupérer, et je ne veux plus prendre de tels risques non plus". Te reverra t on au départ de Salzbourg dans 2 ans ? On verra, mais sur cette édition 2017, tu nous a tenu en haleine depuis le début, et forcé notre admiration, bravo et merci.

Pierre Deprez

(Un reportage sera consacré à Thomas De Dorlodot dans quelques jours dans le Week End Sportif)

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir