56 Belges au départ de l'Ironman d'Hawaï

Alexandra Tondeur
Alexandra Tondeur - © THIERRY DEKETELAERE - BELGA

C'est la course référence à laquelle tout triathlète qui se respecte rêve de prendre le départ. Le graal du triple effort.

"C'est une course mythique, une course de légende", lance Alexandra Tondeur, la triathlète de Court-Saint-Etienne qui participera pour la 2e fois aux championnats du monde de la discipline. "C'est là que l'Ironman est né. Hawaï, c'est le triathlon.Tous les meilleurs triathlètes du monde y sont chaque année. C'est une ambiance incroyable dans un endroit fabuleux. Même si pour être franche, le parcours n'est pas vraiment attractif parce la partie vélo, c'est une ligne droite de 180 kilomètres, ce qui est un peu barbant. Il y a d'autres Ironman qui sont beaucoup plus beaux mais celui-ci est particulier de part l'endroit où il se déroule et l'ambiance qui y règne."

L'année dernière, la meilleure triathlète belge sur longues distances avait pris une encourageante 19e place pour son premier voyage à l'autre bout de la terre. "Cette année, je vise clairement le top 15. Ma préparation s'est bien déroulée et je sens vraiment que je suis à mon pic de forme. Sur une course pareille, tout peut se passer mais l'objectif, c'est d'embêter les meilleures."

Alexandra sera la seule pro belge au départ. Chez les hommes, ils seront deux: Bart Aernouts et Frederik Van Lierde, vainqueur en 2013. "Ce sera ma 10e participation cette année. L'expérience aide évidemment à appréhender cet événement. Mais c'est toujours particulier de revenir ici, avec tous ces souvenirs", souligne Frederik Van Lierde.

Recént vainqueur des triathlons de Nice et de Vichy, Van Lierde est revenu au devant de la scène internationale et pourrait jouer les trouble-fêtes face à l'armada allemande. "Je ne suis pas là pour chasser la victoire mais je sais que je suis capable de jouer devant. J'ai décidé de prendre ma retraite en 2020, il me reste donc 3 saisons et 4 chances de gagner une 2e fois ici à Hawaï".

A côté des pros, ils seront 53 autres belges à prendre le départ. Leur but pour la plupart: venir à bout de ce monument du sport et rentrer dans le cercle fermé des "Ironman"

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK