Un skieur surpris par la police ... en pleine transfusion sanguine

Trois des cinq skieurs nordiques qui avaient été arrêtés mercredi en raison d'une forte suspicion d'usage de dopage ont été libérés jeudi par les autorités autrichiennes. Cette décision a été prise après leurs aveux concernant le dopage sanguin, ont annoncé les procureurs d'Innsbruck en charge du dossier.

L'un d'eux, Max Hauke, a carrément été pris la main dans le sac ... ou plus précisément l'aiguille dans le bras. L'Autrichien, 27e du skiathlon des derniers JO, a été arrêté par la police alors qu'il était en pleine transfusion sanguine, révèle la NRK, la télévision publique norvégienne.

Un athlète kazakh (Alexey Poltoranin), deux autrichiens (Dominik Baldauf et Max Hauke) ont apporté leur témoignage qui confirmaient les soupçons des enquêteurs, a précisé la justice autrichienne.

Deux athlètes estoniens (Andreas Veerpalu et Karel Tammjarv), ainsi que deux complices présumés, sont toujours en détention en Autriche. Ils continuent à être interrogés par les enquêteurs.

L'opération de police a été déclenchée par la récente confession dans les médias allemands du fondeur autrichien Johannes Dürr qui avait été suspendu pour dopage à l'EPO lors des JO de Sotchi en 2014, avait précisé mercredi le parquet de Munich.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK