Une fin de mondial "horrible" pour l'Italie, déplore son sélectionneur

Conor O'Shea
Conor O'Shea - © ADRIAN DENNIS - AFP

Le parcours de l'Italie à la Coupe du monde de rugby se termine de manière "horrible", s'est désolé le sélectionneur Conor O'Shea après l'annulation du dernier match de son équipe face à la Nouvelle-Zélande, conséquence du passage du typhon Hagibis samedi au Japon, et synonyme d'élimination.

Le talonneur Leonardo Ghiraldini tire sa révérence sur un match annulé.

"C'est vraiment, vraiment dur à encaisser", a réagi O'Shea après la décision inédite de World Rugby d'annuler deux matches de Coupe du monde prévus samedi, Angleterre - France à Yokohama et Nouvelle-Zélande - Italie à Toyota.

Pour espérer accéder aux aux quarts de finale, l'Italie devait battre la Nouvelle-Zélande pour la première fois, sans bonus de cette dernière. Les Italiens n'auront pas l'opportunité de tenter l'exploit.

"J'ai vu la réaction des joueurs après l'entraînement et c'était horrible parce que ces garçons ont donné leur vie pour le rugby italien et leur Coupe du monde s'est terminée sur un terrain d'entraînement, au lieu du stade", a déclaré O'Shea.

"Pour une Coupe du monde, ne pas finir sur la pelouse, face aux supporters en tribunes et ceux devant leur télévision en Italie, c'est un jour sombre pour nous tous et c'est difficile à exprimer", a ajouté l'Irlandais, particulièrement déçu pour Ghiraldini, qui avait annoncé mettre fin à sa carrière internationale à la fin du tournoi (104 sélections).

"C'est très émouvant, surtout pour Leonardo Ghiraldini, qui a raté sa dernière chance de jouer sous le maillot italien. Entendre que ta carrière internationale se termine après l'entraînement, c'est dur à encaisser", a insisté O'Shea. "Je me sens mal pour Sergio (Parisse, le capitaine) et toute l'équipe."

Personne ou presque ne pariait sur une qualification de l'Italie, écrasée 49-3 par l'Afrique du Sud, face aux All Blacks. Mais "on ne sait jamais ce qui peut se passer sur un terrain", a estimé O'Shea. "Nous avions une chance de nous qualifier. Je ne dis pas que nous les aurions battus, mais nous voulions terminer sur le terrain."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK