La France bat l'Angleterre, l'Irlande remporte le Tournoi des six nations

L'Irlande, trop solide pour l'Ecosse (28-8), s'est offert un 4e succès dans le Tournoi des six nations en détrônant l'Angleterre, battue en France (22-16) samedi lors de la 4e journée.

L'Irlande de Joe Schmidt retrouve les sommets. Elle avait remporté la compétition dès les deux premiers tournois du manager néo-zélandais (2014, 2015), avant que l'Angleterre d'Eddie Jones n'assoie sa domination en 2016 et 2017.

Avec le titre de 2009, cela porte à 4 le nombre de victoires du XV du Trèfle depuis que le Tournoi est passé à six nations en 2000 avec l'admission de l'Italie.

Comme depuis le début du Tournoi, l'Irlande a imposé sa domination sans être géniale et fait valoir son efficacité. La libération est venue à la 69e minute lorsque, sur un ballon porté des avants irlandais, le talonneur remplaçant Sean Cronin, entré deux minutes plus tôt la place de Rory Best, a plongé pour inscrire l'essai du bonus.

Heureuse en première période, dominatrice en seconde, l'Irlande a pris les devants sur un doublé de Jacob Stockdale (22e, 40e+2).

L'Ecosse a péché par imprécision. Outre la passe sautée de Peter Horne interceptée par Stockdale, elle a gâché trois occasions d'essai sur des passes ratées: celle de Huw Jones pour Stuart Hogg, qui avait un boulevard dans l'axe (29e), et celles de Stuart Hogg (50e) et Peter Horne (53e) pour Blair Kinghorn en bout de ligne.

L'Angleterre n'y arrive plus

La grosse sensation de la journée est venue de Saint-Denis, où l'Angleterre, battue précédemment en Ecosse (25-13), a essuyé une seconde défaite d'affilée face à la France (22-16).

Dans un match où les défenses ont pris le pas sur les attaques, Owen Farrell et George Ford n'ont jamais pu jouer à leur avantage. Le XV de la Rose n'a réussi à inscrire qu'un seul essai, par Jonny May (74e), et a tout tenté dans les dernières minutes pour s'imposer sur le fil. En vain.

La défense française a tenu bon et un dernier ballon enterré a offert aux Bleus leur première victoire dans le tournoi depuis 2014 face au rival anglais.

Le tournant du match a été l'essai de pénalité infligé à l'Angleterre pour un plaquage dangereux d'Anthony Watson sur Benjamin Fall qui allait aplatir (49e).

Battu lors de ses deux premiers matches par l'Irlande et l'Ecosse, le XV de France enchaîne une deuxième victoire d'affilée, après l'Italie, et remonte à la 3e place en attendant le match dimanche du pays de Galles (5e) face à l'Italie, lanterne rouge.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK