Belgique-Espagne ne sera pas rejoué, les Belges sanctionnés dans un autre dossier

Belgique-Espagne ne sera pas rejoué, les Belges sanctionnés dans un autre dossier
Belgique-Espagne ne sera pas rejoué, les Belges sanctionnés dans un autre dossier - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Le match de rugby Belgique - Espagne du 18 mars ne sera pas rejoué et le résultat (victoire belge 18-10) est acquis, a annoncé World Rugby, la fédération mondiale de rugby, mardi.

Pour rappel, les Diables Noirs avaient remporté cette rencontre capitale et avait barré la route du mondial à l'Espagne sur fond de polémique. La prestation des arbitres roumains (le rival de l'Espagne pour la qualification) avait été fortement critiquée.

Par conséquent, les Diables Noirs assurent leur maintien au sein du Rugby Europe Championship 2018, le VI Nations B, qui comptait également pour les qualifications pour la Coupe du monde 2019.

Voilà pour la bonne nouvelle du jour. Mais ce n'est pas la seule décision qui est tombée ce mardi. Dans un autre dossier, World Rugby a décidé de sanctionner la Belgique mais aussi l'Espagne et la Roumanie. Les trois pays sont disqualifiés du Mondial 2019, tandis que la Russie est qualifiée.

Les Roumains, les Espagnols et les Belges sont pénalisés pour avoir alignés des joueurs non éligibles lors des qualifications (zone Europe). 

"En ce qui concerne la Belgique, il s’agit d’une interprétation erronée du règlement, et qui s’est reproduite à 5 reprises datant au cours des 3 dernières saisons, et ce sans qu’aucun Commissaire de Match ne s’en aperçoive", explique la fédération belge, qui écope d'une amende de 25.000 livres (avec sursis), dans un communiqué.

"Nous sommes conscients que notre processus peut-être amélioré. Dans cette optique, la FBRB va nommer une Commission en vue d’évaluer les erreurs commises et de proposer une procédure de contrôle visant à éviter toute récidive. De même, World Rugby se doit d’envisager la mise sur pied d’un contrôle d’éligibilité et de capture des joueurs", souligne encore la FBRB.

L'Allemagne profite également du retrait de 40 points infligé à l'Espagne et de 30 points infligé à la Roumanie et à la Belgique pour s'emparer de la place de barragiste de la zone.

Les Allemands affronteront le Portugal dans un pré-barrage programmé pour l'heure le 9 juin. Le vainqueur de ce duel affrontera les Samoa en barrage aller-retour, qualificatif pour le Mondial-2019 au Japon.

La Russie (Europe 1) intègre la Poule A au Mondial avec l'Irlande, l'Écosse, le Japon et le vainqueur du barrage.

L'Espagne et la Roumanie, principales perdantes de cet imbroglio, disposent de deux semaines pour faire appel. La Fédération espagnole (FER) se dit "très déçue par cette décision et est en train d'étudier les recours possibles avec ses avocats", a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Ces retrait de points, à hauteur de 5 par joueur non éligible, résultent des enquêtes menées par Rugby Europe puis World Rugby autour du match perdu dans des conditions controversées par l'Espagne en Belgique (18-10) le 18 mars.

La FER reprochait à Rugby Europe d'avoir nommé un arbitre roumain, Vlad Iordaneschu, puis de l'avoir maintenu malgré ses protestations. Une défaite espagnole qualifiait en effet directement la Roumanie pour le Mondial.

Certains joueurs espagnols, accusant M. Iordaneschu de nombreuses décisions partiales en leur défaveur, l'avaient poursuivi après le match et ont écopé de lourdes sanctions allant jusqu'à 43 semaines de suspension pour le joueur de Narbonne (Pro D2) Sébastien Rouet.

La FER, tout en déplorant le comportement de ces joueurs, réclamait que le match soit rejoué.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK