Rétro Phelps : Athènes 2004, Michael qui ???

US swimmer Michael Phelps
4 images
US swimmer Michael Phelps - © ANDREAS ALTWEIN - BELGAIMAGE

Le plus grand nageur de tous les temps ? Oui !

Le meilleur olympien de tous les temps ? Aussi !

Le plus grand sportif de tous les temps ? Peut-être ? !

26 titres mondiaux, 23 titres olympiques, 36 records du monde, personne ne fera mieux.

De 2000 à 2016, le " Glouton du Michigan " a écrasé la concurrence, déchaîné les passions, épuisé les superlatifs, signé un bilan surréaliste, surnaturel. Michael Phelps, c’était Neptune fait homme, il ne nageait pas sur l’eau, il courait.

Son adversaire le plus redoutable ? Lui-même. De son propre aveu, la dépression a régulièrement été sa compagne la plus fidèle, l’amenant tantôt au tribunal, tantôt chez le psychiatre.

Pour la RTBF, André Henvaux et moi avons eu le privilège de commenter ces Jeux Olympiques où " The Baltimore bullet " a décroché ses 23 médailles d’or.

Évocation en quatre épisodes.
 


►►► A lire aussi : Usain Bolt, dieu de l'Olympe


 

Athènes 2004 : Michael qui ???

Lorsque Michael Phelps débarque dans la capitale grecque, ce sont ses deuxièmes Jeux déjà.

André Henveaux, consultant natation pour la RTBF depuis 2004 précise "Pour le grand public, ce grand garçon timide et souriant c’est une découverte, mais pour les gens du milieu, on sait que c’est le nouveau crac de la natation mondiale". Quatre ans plus tôt à Sydney, il s’était hissé à la 5e place du 200 papillon, à 15 ans seulement ! Puis il avait décroché quatre titres mondiaux (2001 et 2003) et cinq records du monde.

A Athènes, le protégé de Bob Bowman a 19 ans, les spécialistes savent qu’il va frapper fort. On lui prête l’intention d’égaler le record de son compatriote Mark Spitz : 7 titres olympiques d’un coup (1972). Le "Kid de Baltimore" s’inscrit donc sur cinq épreuves individuelles et les trois relais. Il nagera 17 courses au total.

Première épreuve : le 400 m 4 nages, première victoire et premier record du monde ! "Ce succès est particulièrement significatif, ajoute André Henveaux. Phelps prouve qu’il est un nageur complet. Si jeune, s’imposer en 4 nages, c’est peu banal ". Il remportera aussi le 200 m 4 nages.

Pas (encore) meilleur que Spitz

Très vite, le défi de 7 breloques en or est oublié. Le bronze sur le relais 4 X 100 (Les USA sont battus par l’Afrique de Sud et les Pays-Bas), et le même métal au 200 Libre (victoire de l’Australien Jan Thorpe devant le Neerlandais Pieter Van de Hoogenband), brise le rêve fou.

Qu’importe, d’autres challenges l’attendent. Par exemple asseoir son hégémonie sur le 200 pap, ou prouver qu’il a bien sa place sur le 200 libre dans le relais US. Victoire de toute justesse devant l’Australie de Jan Thorpe, Grant Hackett, Michael Klim et Nic Sprenger.

Le (sur) vol du Papillon

"L’autre victoire significative, et symbolique, c’est la finale du 100 pap, où il détrône son coéquipier Jan Crocker, N1 mondial et détenteur du record du monde. Là, il marque les esprits " ajoute notre consultant. Crocker est favori, et mène la course, mais c’est le jeune homme de 19 ans qui coiffe à la fois son aîné et les lauriers.

Huit courses – huit médailles

Enfin, le prodige américain participera au relais 4 X 100 4 nages, victorieux aussi.

Pour chaque JO il y a trois relais, en natation. En quatre participations, Phelps aura chaque fois été de la partie, il a donc participé à 12 relais, qui lui auront rapporté 10 médailles d’or. Bien sûr il a la chance d’appartenir à une des (ou LA ?) meilleures nations mondiales, mais encore faut-il mériter sa place dans chacune de ces équipes prestigieuses, durant 16 ans ! "

Bilan : 8 médailles dont 6 d’or. La Révélation de Sydney 2000 a confirmé que dorénavant, les épreuves de 4 nages et celles de Papillon sont ses chasses gardées. Après Athènes 2004, l’Olympe accueille un nouveau dieu, à moins que ce ne soit Poséidon qui s’est incarné en jeune nageur américain ? ! Pourtant, au Panthéon des nageurs, Mark Spitz est toujours le seul à avoir décroché sept fois l’or en une même édition.