Philippe Midrez : "Kimberly Buys a montré le chemin aux plus jeunes"

L'Euro de natation en grand bassin s'est achevé ce jeudi, avec une médaille de bronze pour Kimberly Buys sur le 50m papillon dames. Plus tôt dans la semaine, Louis Croenen avait pris la 4e place sur 200m papillon et Fanny Lecluyse la 6e sur 200m brasse. Le bilan de Philippe Midrez, directeur technique de la Fédération francophone.

Philippe Midrez, quel est votre sentiment après les dernières courses de cet Euro ?
"La natation belge termine très bien, par une médaille, c'est positif à ce niveau-là. C'est vrai qu'il y a eu des performances en demi-teinte et des performances décevantes aussi, mais ça fait partie d'un championnat. Ce ne sera pas ce qu'on peut appeler un GRAND championnat pour la Belgique mais Kimberly Buys, en bonne " capitaine ", a montré le chemin aux plus jeunes et je pense qu’ils ont beaucoup appris.

Kimberly a presque 30 ans et elle est toujours là. Elle a un petit peu loupé son 100m papillon, mais ensuite elle a montré aux jeunes comment on rebondit, et qu’un grand championnat c’est jusqu’au dernier jour, au dernier mètre, à la dernière seconde."

En tant que directeur technique francophone, quel est votre bilan ?
"Plusieurs nageurs n’ont pas pu reproduire ici ce qu’ils ont fait pour se qualifier. D’où le bilan en demi-teinte. Maintenant, côté francophone ce sont des jeunes qui ont eu une saison assez difficile, assez lourde. Valentine et Juliette (les cousines Dumont) étaient en rhéto, elles sortent d’une catégorie junior où elles ont super bien presté, et ce passage chez les seniors ne se fait pas facilement. Leurs résultats scolaires sont excellents, cela fait aussi partie de l’ensemble, mais c’est vrai que sur la performance ici elles n’ont pas reproduit ce qu’elles sont capables de faire. Et puis il y a Fanny Lecluyse. Je suis très content qu’après 3 ans un peu " galère ", on va dire, elle ait refait des performances dignes de son rang."

Et chez les garçons ?
"En eau libre, pour Logan Vanhuys, tout se passait super bien jusqu’au moment où un concurrent lui a arraché son bonnet et ses lunettes. Il a dû s’arrêter et a perdu le train alors qu’il était 6e avant le dernier tour. Il termine 19e sur ce fait de course mais il doit aussi apprendre. C’était son premier championnat d’Europe, l’an dernier il avait disputé le Mondial sur 5 kilomètres. Ici, sur 10 kilomètres, la distance olympique, c’est plus disputé et plus rugueux."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK