Phelps a lutté durant sa carrière contre la dépression et songé au suicide

Michael Phelps
Michael Phelps - © Jeff Schear - AFP

L'Américain Michael Phelps, meilleur nageur de l'histoire avec 28 médailles olympiques dont 23 en or, a révélé avoir souffert durant sa carrière d'épisodes dépressifs sévères, le conduisant même après les JO 2012 de Londres à songer au suicide.

"Après chaque JO, je pense que j'ai connu une période de dépression carabinée", a déclaré cette semaine Phelps lors d'une conférence sur la santé mentale à Chicago.

Le sportif le plus titré de l'histoire olympique, qui a mis un terme à sa carrière après les JO 2016 de Rio, a touché le fond après les JO de Londres où il a pourtant remporté quatre titres olympiques et deux médailles d'argent.

"Je ne voulais plus nager, je ne voulais même plus vivre. On pense alors au suicide", a expliqué Phelps qui a pris sa retraite après les Jeux de Londres avant de revenir dans les bassins de natation deux ans plus tard.

"Je n'ai jamais été aussi mal, je suis resté enfermé dans ma chambre pendant trois à cinq jours, sans manger, en dormant à peine, sans plus avoir envie de vivre", a déclaré le nageur aux 23 titres olympiques.

Sa première dépression post-olympique, Phelps l'a vécue après les JO 2004 d'Athènes, les deuxièmes de sa carrière, où il a remporté six médailles d'or.

Quatre ans plus tard, après avoir battu le record de son compatriote Mark Spitz en remportant huit titres lors des JO de Pékin, il se réfugiera dans l'alcool et une photo le montrant en train de fumer une pipe de cannabis fera le tour du monde. "C'était pour essayer de fuir les problèmes que j'avais à régler", a dit Phelps, devenu père en 2016 et marié à une ancienne Miss Californie.

Outre ses sacres olympiques, le nageur du Maryland compte également 26 titres mondiaux.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK