Van Snick: "Le TAS me reconnaît enfin innocente!"

Charline Van Snick
Charline Van Snick - © YASUYOSHI CHIBA - BELGAIMAGE

"Délivrance !!! Quelle joie : le TAS me reconnait enfin innocente!" a réagi vendredi sur Twitter la judoka liégeoise Charline Van Snick à la suite de l'annonce par le Tribunal arbitral du sport (TAS) de l'annulation de sa suspension pour dopage.

Van Snick ne récupère toutefois pas sa médaille de bronze conquise aux Mondiaux 2013 dans la catégorie des -48 kg. La Liégeoise avait été suspendue deux ans à partir du 15 octobre 2013 à la suite d'un contrôle positif à la cocaïne lors des championnats du monde de judo en août 2013 à Rio.

Dans son communiqué le TAS précise: "La Formation arbitrale en charge de cette affaire a examiné les arguments des parties et a tout d'abord constaté que la présence de cocaïne dans l'organisme de l'athlète était établie, même en très faible quantité, et que cela constituait une violation des règles antidopage en vigueur. Ensuite, elle est arrivée

à la conclusion que l'athlète n'était pas une consommatrice de cocaïne, ni régulière, ni occasionnelle, et que la consommation volontaire de cette substance lors des Championnats du monde de Judo était hautement improbable.

En revanche, la Formation arbitrale a estimé que l'existence d'un acte de sabotage à l'encontre de l'athlète était le scénario le plus probable compte tenu de certains faits troublants portés à la connaissance du tribunal en cours de procédure, notamment l'existence d'une plainte pour

harcèlement déposée par l'athlète contre un membre de son entourage et, suite au test anti-dopage positif, d'une plainte pénale contre X (actuellement en cours d'instruction). Bien qu'étant dans l'impossibilité de déterminer avec certitude qu'un tiers identifiable serait l'auteur de ce sabotage, la Formation arbitrale a jugé que le scénario d'un sabotage par un tiers mal intentionné était, suivant le standard de la prépondérance des probabilités, le scénario le plus probable."

Déjà médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, Charline Van Snick avait obtenu la médaille de bronze en catégorie des moins de 48 kg aux Mondiaux de Rio, mais s'était vu retirer sa médaille lorsque la Fédération internationale de judo l'avait suspendue en décembre 2013.


Belga

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK