Van Snick: "Je suis offusquée d'apprendre cette décision"

Van Snick: "Je suis offusquée d'apprendre cette décision"
Van Snick: "Je suis offusquée d'apprendre cette décision" - © Tous droits réservés

La Fédération Internationale de Judo n'a fait aucun cadeau à Charline Van Snick suspendue 2 ans pour son contrôle positif à la cocaïne!

Un contrôle effectué quelques minutes à peine après être montée sur la troisième marche du podium des Championnats du Monde de Rio, au Brésil, le 26 août, dans la catégorie des moins de 48 kilos.

Depuis l'annonce de ce contrôle, le 15 octobre, la Liégeoise tente de prouver par tous les moyens qu'elle a été exposée involontairement à la cocaïne, se basant notamment sur une analyse capillaire effectuée par l'Université catholique de Leuven.

Mais voilà, la quantité détectée a beau être infinitésimale, la Commission médicale ET le Comité exécutif de la Fédération internationale de judo ont l'habitude d'appliquer la tolérance zéro en matière de dopage. Pour un contrôle positif à la cocaïne, le règlement prévoit deux ans de suspension... ET DONC Charline Van Snick est suspendue jusqu'au 15 octobre 2015, 10 mois à peine avant les Jeux Olympiques de 2016.

"Je suis offusquée d'apprendre cette décision !", a-t-elle écrit sur sa page Facebook. "Cette sanction est trop importante et totalement disproportionnée ! L'analyse capillaire avait pourtant bel et bien démontré les caractères unique et infime de l'exposition involontaire dont j'ai été victime. Mais je vais me battre jusqu'au bout et aller face au TAS (Tribunal Arbitral du Sport) afin de contester cette décision et tenter de réduire au maximum cette suspension."

S. Grulois avec Belga

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK