Toma Nikiforov: "Au 1er combat, ce ne sera pas encore le vrai Toma"

C’est reparti ! Toma Nikiforov est de retour à la compétition. 6 mois jour pour jour après son opération au genou. Le judoka belge (12ème mondial en -100kg) dispute ce dimanche le Grand Chelem de Düsseldorf, en Allemagne. Un tournoi qu’il attendait avec impatience. Le champion d’Europe sort d’une longue revalidation. Il s’était déchiré les ligaments croisés du genou droit au Grand Prix de Budapest, le 12 août dernier. Aujourd’hui, il a reçu le feu vert des médecins. Toma se dit prêt à aller au combat.

Toma Nikiforov, champion d’Europe en -100kg: " Je suis pour l’instant assez calme, serein et en même temps très excité de pouvoir enfin reprendre les choses sérieuses "

Ce retour met fin à 6 mois de galère. Le plus long arrêt dans sa carrière. C’est la 1ère fois qu’une blessure le prive de judo aussi longtemps entre 2 compétitions.

" C’était une période difficile pour moi et pour les gens qui sont restés proches. Malheureusement, ça fait partie de la carrière d’un sportif de haut niveau. Ce n’est pas ma 1ère blessure. (ndlr : Il a déjà connu 7 opérations dans sa carrière). J’espère que ce sera la dernière de cette gravité. Maintenant, tout cela est derrière moi. Je pense positivement pour que ça se passe bien en compétition ".

La compétition, l’adrénaline, le combat… Tout ce qui fait vibrer Toma ! Le judoka belge revient sans appréhension, mais avec un petit stress. Et cela même si son genou ne le fait plus souffrir.

" Je ne ressens plus de douleur. J’ai un petit peu de stress parce qu’à ma dernière compétition, je me suis déchiré les ligaments et j’ai ressenti une grosse douleur. C’est un mauvais souvenir qui reste dans un coin de la tête, mais je vais y penser le moins possible pendant la compétition ".

Enchaîner les combats, retrouver le rythme et l’ambiance d’une compétition. Ce dimanche, Toma Nikiforov montera sur le tatami pour retrouver des bonnes sensations.

" Je vais aborder ce tournoi du mieux que je peux. Maintenant, le 1er combat, ça ne sera pas encore le vrai Toma Nikiforov. Ce sera un Toma qui se cherche un peu, qui va essayer de retrouver ses bonnes sensations. Pour être vraiment en top forme, il va falloir attendre la 2ème, peut être même la 3ème compétition. Mais je vais donner le meilleur de moi-même déjà à Düsseldorf ".

Et Düsseldorf, c’est un Grand Chelem. Un tournoi particulièrement relevé. La course à la qualification olympique est lancée. 697 judokas issus de 98 pays ont fait le déplacement en Allemagne. Rien que dans la catégorie de Toma Nikiforov (-100kg), 58 athlètes sont inscrits. Cela signifie qu’il faudra gagner 6 combats pour décrocher une médaille.  

" Je veux combattre du mieux que je peux et ramener une belle médaille pour marquer mon come-back ".

Pour son entrée dans le tournoi, Toma Nikiforov affrontera Otto Imala (70ème mondial). Ce sera un duel inédit face à un Suisse de 21 ans. Un judoka qui a remporté le week-end dernier la médaille de bronze à l’Open de Rome.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK