Sami Chouchi: "L'Euro m'a ouvert les yeux sur mon réel potentiel qui dormait un peu"

En judo, les championnats du monde se déroulent cette semaine (20 au 27 septembre) en Azerbaïdjan. Malgré le forfait de Toma Nikiforov (blessé aux ligaments du genou), la Belgique enverra une belle délégation à Bakou. Un mix entre l'expérience et la jeunesse. Nos judokas se sont préparés en Biélorussie et aux Pays Bas. Deux stages à l'étranger avant le dernier affûtage à Louvain-la-Neuve.

Vice-champion d'Europe en -81kg en avril, Sami Chouchi sera un des douze représentants belges en Azerbaïdjan et abordera cette compétition avec un nouveau statut.

"Ces championnats d'Europe m'ont ouvert les yeux sur mon réel potentiel qui dormait un peu", révèle le Bruxellois. "On me dit qu'on me regarde différemment. Après, moi je vous avoue que le regard des autres ne m'importe vraiment pas. J'abordais même les choses différemment après les championnats d'Europe. Pour moi, c'était déjà passé mais quand tu fais une médaille comme ça, tu dois en tenir compte"

Et cette médaille, ce n’est pas la seule. Déjà 3 podiums en 2018 ! Sami Chouchi réalise la meilleure saison de sa carrière et il a encore de l’appétit.

"Je ne suis pas à l'abri d'une surprise, mais j'aborde ces championnats du monde assez serein. J'irai là-bas pour me faire plaisir avant tout et faire mieux qu'à l'Euro"

Autre atout de la délégation belge : Charline Van Snick.  Troisième des mondiaux en -48kg, il y a 5 ans, la Liégeoise est désormais une valeur sûre en -52kg. Deux médailles cet été et 1ère place au ranking olympique… La Parisienne d’adoption s’est même rapprochée de la fédération belge.

"La force d'une grande athlète, c'est de savoir se remettre en question", affirme Cédric Taymans, directeur technique de la fédération francophone belge de judo. "Se dire comment dois-je faire pour arriver à atteindre mes objectifs. Elle est revenue et elle part avec l'idée de ramener une médaille aux mondiaux.

Et chez les filles, Anne Sophie Jura disputera à 26 ans ses 1ers mondiaux seniors. La judokate de Frameries a trouvé sa place en -48kg. Elle est d’ailleurs passée tout près du podium à l’Euro de Tel Aviv.

"C'était très dur parce que cette 5ème place, c'était à la fois un bon résultat dans ma carrière. C'est une 5ème place dans un championnat d'Europe. Je pense que j'avais fait une très bonne journée en dehors de ce dernier combat. Mais ça m'a fait prendre conscience que je fais partie des meilleures. Je peux battre les meilleures et je vais aller avec plus de confiance en moi à ces championnats du monde. D'un côté, c'est aussi positif"

De l’ambition aussi pour la nouvelle génération. Jorre Verstraeten en -60kg, Gaby Willems en -70kg et Sophie Berger en -78kg. Trois judokas qui ont la particularité d’avoir connu un podium mondial chez les jeunes.

"J'ai vu que j'ai les capacités de faire des bons résultats dans cette nouvelle catégorie senior et -78kg. Je suis confiante et j'espère faire beaucoup de combats", se souhaite Sophie Berger.

"Je suis en 1ère année senior. Je n'ai pas beaucoup de pression. J'y vais pour m'amuser et tout donner sur le tapis", assure pour sa part Jorre Verstraeten.

Les hostilités débuteront ce jeudi avec les poids plumes.  Jorre Verstraeten et Anne Sophie Jura seront les premiers Belges à monter sur le tatami.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK