Rétro : Teddy Riner, the greatest judoka ever

Teddy Riner, double champion olympique et décuple champion du monde
5 images
Teddy Riner, double champion olympique et décuple champion du monde - © Tous droits réservés

C’est LA star mondiale du judo. Le judoka le plus titré de tous les temps. 2 titres olympiques, 10 titres mondiaux. 5 titres européens. 154 victoires consécutives. Près de 10 ans d’invincibilité. Un palmarès impressionnant. Tout cela à 31 ans.  Arrivé sur le circuit international en 2006, Teddy Riner rêve à présent de conquérir un 3ème titre olympique à Tokyo.

Mais début février, Kokoro Kageura passe par là. Le Japonais de 24 ans bat Teddy Riner en huitièmes de finale du tournoi de Paris. Un véritable séisme sur la planète judo. C’est la première défaite du Français depuis le 13 septembre 2010. Un combat perdu à l'époque contre Daiki Kamikawa en finale des mondiaux toutes catégories. Riner est tombé. Va-t-il se relever ? Ses adversaires savent désormais qu'il n’est plus imbattable. Gare au réveil de la bête blessée. Retour sur le parcours d’un géant du sport. Un colosse de 2m04 et 135 kilos.


►►► A lire aussi : Usain Bolt, dieu de l'Olympe
►►► À lire aussi : Notre rétro sur Michael Phelps


 

Teddy, l’hyperactif

Né en Guadeloupe, le "petit" Teddy grandit en métropole au nord de Paris. Le garçon est hyperactif. Débordant d’énergie. Il goûte à plusieurs sports :  basket, football, natation et… judo. Un art martial qu’il découvre au Judo Club Bolivar.

Sur le tatami, le jeune ado en impose. Avec son physique hors norme, sa vivacité et un dynamisme qui étonne chez les lourds. Très vite, Teddy Riner intègre l’INSEP, l’institut qui réunit la crème du sport français. Les résultats ne se font pas attendre. Champion d’Europe et du monde chez les juniors en 2006. Tremplin idéal vers la cour des grands. L’année suivante, il décroche encore l’or chez les seniors. Il devient le plus jeune champion d’Europe de l’histoire. Un titre conquis à Belgrade au lendemain de son 18ème anniversaire. Quelques mois plus tard, à Rio, Teddy Riner s’offre le titre mondial. Le premier d’une longue série. Sa carrière est lancée. La France a trouvé le successeur de David Douillet

Pékin 2008, première olympique en bronze

6 combats pour une médaille ! A 19 ans, le judoka français découvre le gigantisme des Jeux. 1ère participation aux JO à Pékin. Teddy Riner fait partie des favoris en + 100kg, mais il trébuche en quarts de finale. Il s’incline contre l’Ouzbek, Abdullo Tangriev. Une défaite qui lui reste en travers de la gorge… Le Français est pénalisé pour non-combativité dans le golden score. Renvoyé en repêchages, Riner va s’offrir le bronze comme lot de consolation. Il écarte l’Allemand, Andreas Tölzer et le Brésilien, Joao Schlittler pour atteindre la "petite finale". Il bat le Géorgien, Lasha Gujejiani par ippon. Teddy Riner immobilise son adversaire et remporte la médaille de bronze. Sa 1ère médaille olympique lui laisse pourtant un gout de trop peu… alors qu’il n’a que 19 ans et qu’il est toujours junior.

Londres 2012, l’or olympique à 23 ans

4 ans après Pékin, Teddy Riner débarque à Londres avec un CV bien plus étoffé. Numéro 1 mondial, quintuple champion du monde et double champion d’Europe. Le judoka tricolore est le maître incontesté chez les lourds. Invaincu depuis près de 2 ans, le Français est le grand favori de la catégorie. Riner est fin prêt. Il est dans la forme de sa vie. Il a tout prévu sauf… un oubli de dernière minute.

Maman, j’ai oublié mon kimono… 

Mauvaise surprise à son arrivée à Londres. Teddy Riner constate qu’il a oublié l’un de ses kimonos de l’autre côté de la Manche. Pas de kimono bleu dans sa valise… Un coup de stress pour Teddy à 2 jours de la compétition. Sa maman vient au secours du fiston. Contactée par son champion de fils, Marie-Pierre Riner envoie le judogi sur place via la fédération française de judo. Le tournoi peut commencer. Teddy Riner réalise un sans-faute. 5 combats victorieux. En finale, il retrouve Alexander Mikhaylin. Un judoka russe triple champion du monde et sextuple champion d’Europe. Un solide gaillard de 32 ans qui n’a jamais réussi à battre le Français lors de leurs 3 précédentes confrontations. Le 4ème duel entre les 2 hommes tourne encore à l’avantage de Teddy Riner. Il s’impose sur pénalité et devient champion olympique à 23 ans. Le seul titre qui manquait à son palmarès.

Rio 2016, l’or du doublé

12 août 2016, Teddy Riner défend son titre olympique. Le porte-drapeau de la délégation française va rééditer l’exploit. Il remporte ses 4 combats et devient double champion olympique à 27 ans. En finale du tournoi, Teddy Riner croise la route de Hisayoshi Harasawa. C’est la finale attendue. Le Japonais de 24 ans est 2ème du ranking olympique. Un vrai choc au sommet, la toute première confrontation entre ces 2 judokas. Le combat est fermé, tactique. Le Français impose sa garde. Harasawa est impuissant. Le Japonais est sanctionné à deux reprises. Teddy Riner s’impose sur pénalité et reste le maître incontesté. Nouvelle médaille d’or pour le champion français qui égale son compatriote, David Douillet qui avait aussi réalisé le doublé olympique dans la catégorie reine lors des Jeux d’Atlanta et de Sydney.

2017, la "Décima" à Marrakech

Après son 2ème titre olympique, Teddy Riner s’offre un break. Plus d’un an sans combattre ! Une longue pause nécessaire pour se ressourcer, garder la motivation et redéfinir ses objectifs. Il faut dire que le Français est au sommet depuis plusieurs années. Pour durer, il est conscient qu’il va devoir se préserver et ménager son corps. Avec son coach, Franck Chambily, il établit un programme plus light. Plus question de courir les tournois à travers le monde. Teddy combat peu, mais combat bien. Il ne sort que dans les grands rendez-vous. Une manière aussi de limiter les risques de mettre fin à son invincibilité en cours depuis 2010.

Quand il retrouve les tatamis à Budapest le 2 septembre 2017, l’athlète affilié à la section judo du Paris-Saint-Germain n’a plus combattu depuis… sa finale olympique à Rio. Teddy Riner fait son retour à la compétition aux championnats du monde. Le Français ne se loupe pas. Il décroche le 9ème titre mondial de sa carrière non sans se faire une grosse frayeur en demi-finale contre le Géorgien, Guram Tushishvili. Premier avertissement sans frais.

Dans la foulée, il enchaîne avec les mondiaux toutes catégories à Marrakech. Le 11 novembre 2017, Teddy Riner entre encore un peu plus dans la légende. Le judoka français bat le Belge, Toma Nikiforov en finale et devient champion du monde pour la 10ème fois de sa carrière. C’est la "Décima". En l’espace de 2 mois et demi, Teddy Riner ajoute 2 titres mondiaux à son CV. Un palmarès extraordinaire !

Paris, 9 février 2020, la chute…

Les 10 titres mondiaux en poche, Teddy Riner s’offre une nouvelle année sabbatique. Pas de compétition en 2018. Même chose en 2019 à l’exception de 2 tournois. Il s’impose à Montréal et à Brasilia. Des passages obligés pour engranger des points dans la course à la qualification olympique. Objectif Tokyo ! Le Français vise un 3ème titre olympique consécutif. Du jamais vu chez les lourds.

Son année 2020 commencera par le prestigieux tournoi de Paris. Cela fait 7 ans qu’il n’a plus combattu devant le public parisien. Teddy Riner est attendu mais ça ne se passe pas comme prévu… En huitièmes de finale, ce que beaucoup de gens pensaient impossible se produit. Teddy Riner est battu ! Le décuple champion du monde est au tapis. Une véritable onde de choc à Paris-Bercy. Le Japonais, Kokoro Kageura esquive un uchi mata de Riner et contre. Le Français est au sol. Il perd au golden score. Fin de série. Pas de 155ème victoire consécutive. Teddy Riner n’est plus invincible.

" J’ai toujours dit que si je devais perdre avant Tokyo, ce serait tant mieux " déclarait Teddy Riner après sa défaite dans les colonnes du quotidien L’Equipe. " Je suis déchargé d’une pression. Les 10 ans d’invincibilité, ça y est. C’est fait. J’ai tenu comme je pouvais. Mais l’objectif, c’est la médaille d’or à Tokyo ".

Sur les pas de Tadahiro Nomura

Une défaite comme électrochoc. Teddy Riner va devoir tirer les leçons de cette défaite. S’en servir pour se relever et préparer son 4ème rendez-vous olympique. A Paris, le Français n’était clairement pas à 100%. Manque de rythme, signes de fébrilité, quelques kilos en trop. Plutôt inquiétant pour le grand Teddy qui doit encore marquer des points pour se qualifier et tenter d’être tête de série lors des Jeux de Tokyo. Mais pas de panique dans le chef du double champion olympique. Avec le report des JO, Teddy Riner a plus d’un an pour monter en puissance. Plus d’un an pour retrouver son meilleur niveau. Lui qui rêve d’un incroyable triplé que seul, Tadahiro Nomura a réalisé. Le Japonais reste le seul judoka de l’histoire à avoir décroché 3 titres olympiques consécutifs. Un triple exploit réalisé en – 60kg entre 1996 et 2004 lors des Jeux d’Atlanta, de Sydney et d’Athènes.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK